Archives de catégorie : Droits & Libertés

Si c’est gratuit, c’est nous le produit !

Une conférence de Jean-Luc PONCIN

Facebook, Google, Waze, Youtube, nombreuses sont les applications gratuites disponibles sur Internet et nous les utilisons quotidiennement. Comment les sociétés qui les produisent parviennent-elles à vivre sans nous faire payer leurs services ? En vendant cher les informations que nous semons ! Allons-nous continuer à nous laisser abuser ? A travers son expérience personnelle, un usager révèle les ficelles de ces géants du web et propose des clés pour lutter contre cette volonté de nous transformer en produits.

 

Je sais plus où j’habite !

… ou Comment j’ai arrêté de vouloir être propriétaire de ma maison

Une conférence de Julian AUGÉ

« Alors que l’autre disait qu’à 50 ans si on n’a pas de Rolex on a raté sa vie, je voyais qu’à bientôt 30 ans j’avais toujours pas réussi à acheter de maison. Heureusement il me restait le Monopoly … » Dans cette conférence gesticulée, Julian Augé examine avec humour une conviction collective solide, celle de « la France de propriétaires » voulue par le candidat Sarkozy en 2007. Pourquoi cherche-t-on absolument à nous faire acheter nos logements ? Et à quel(s) prix ? Propriété privée, crédits subprimes, démocratie locative, mais aussi apprentissage du syndicalisme et du droit au logement … tout est décortiqué à travers un one man show politique aussi drôle que critique.

 

Bande-annonce :

Version complète :

https://vimeo.com/silreve/jesaisplusoujhabite

 

Tu ne seras pas une pédale, mon fils

Une conférence de Ronan PEROT
Visuel ConfG 2.2

Je me présente : j’ai 46 ans, je suis père d’un garçon qui a 18 ans maintenant.

Je suis blanc, français, breton, photographe amateur, fan de musique et de cinéma, amateur de rhum, animateur de métier et je suis homosexuel. Ça, c’est un truc en plus, mais pas LE truc en plus. C’est une chose parmi d’autres et je ne veux plus que ça soit LA chose qui me détermine. Mais ça c’est aujourd’hui, car ça n’a pas toujours été le cas. » Continuer la lecture de Tu ne seras pas une pédale, mon fils

Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

Une conférence dAurélien VERNET

Comment comprendre le système politique français à travers la loi … de la gravitation ?
Le parallèle astronomique nous ramène aux fondamentaux du fonctionnement de nos institutions et trace un avenir possible de la transition vers une véritable démocratie. Continuer la lecture de Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

(Re)cours après tes droits !

Conférence gesticulée de Cécile Pastre

Viens titiller ta conscience politico-civique. On parle de  parcours du combat… pardon, d’insertion parmi les dispositifs d’accès aux droits  sociaux.  On  parle de fraude fiscale enfin non d’évasion fiscal dans des paradis fiscaux, de recours et de non recours aux droits, du pognon de dingue que nous coutent les vrai.e.s assisté.e.s, de notre premier de cordée (certainement le meilleur d’entre nous) : bref on parle de notre Sécu !

 

la quête du travail idéal et authentique

De & par Flavien POLLET ou Flav

Tout cela c’est avant tout l’histoire d’une obsession. Une obsession pour le travail que j’ai depuis tout gosse.
Pourquoi travaillons-nous ? À quoi ça sert ? Combien de temps cela prend-il dans une vie ? Et si cela prend beaucoup de temps
alors que faut-il faire comme travail ? Il faut que ce soit bien non ?
Il s’agit d’une logorrhée, un truc que vous avez dans le cerveau dont vous ne pouvez-vous défaire qu’en agissant pour son
évacuation totale et définitive.
Il s’agit aussi d’envoyer paître les idées reçus, les croyances inutiles et limitatives qui ont animées mon quotidien pendant une
longue période.
Il s’agit de révolte quand même un peu, d’une prise de conscience forte, intense et déstabilisante.
Il s’agit enfin de faire quelque chose de tout cela, de produire un sens, de transmettre et de partager.
Partager quoi ? Du rire bien entendu, du rire et de la vie ! Ce n’est déjà pas mal !

L’enfer me ment

Et si on arrêtait d’enfermer des gens ?

Une conférence gesticulée de : Annette BERTHON

« L’enfer me ment », c’est un voyage au cœur de la souffrance, un autre regard sur la violence.

Que se passe-t-il vraiment à l’intérieur des deux principaux lieux d’enfermement français ?
Une plongée dans l’univers carcéral et psychiatrique, de bénévole à première concernée, il me tient
à cœur de mettre à la lumière du jour ce qui se passe dans l’ombre, ce que subissent les personnes
enfermées, en taule ou en HP. On parlera de violences institutionnelles, de privations de libertés, de
santé mentale, d’auto-agressivité, du suicide et d’addiction médicamenteuse. Continuer la lecture de L’enfer me ment

Libérés, délivrés ? Alertez les bébés !

Une conférence gesticulée de Tifen Ducharne

Questionnements de parent, ou d’ancien enfant… avec des dessins, des chansons et un clown !

Lorsque je suis devenue parent, j’ai questionné mon enfance. Je l’ai digérée pour mieux comprendre les relations adultes/enfants, et quel parent je pourrais être.

Alors qu’on parle si souvent de la « libération de la parole », j’ai une folle envie de dire que le droit, on le prend, le silence on le brise, maintenant tout de suite…

A un moment, j’ai découvert, ou pris conscience, qu’un nouvel acteur se glissait dans le jeu éducatif, les grosses entreprises voleuses d’imagination. J’ai décidé de défendre un droit fondamental pour les enfants : le droit de rêver, la liberté d’imaginer.

J’avais pas vu le coup venir

Une conférence gesticulée de Sophie Assante

CONFERENCE GESTICULEE AUTOUR DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Au fil des émotions et en chansons, faisons un état des lieux  des violences faites aux femmes, notamment les violences conjugales…
Ouvrons nos oreilles et nos yeux face à ces délits trop répandus et pas assez reconnus.

DUREE 1h10

CREATION JUIN 2019

TOUT PUBLIC A PARTIR DE 16 ANS

 

 

 

Moi, Français-Juif-Arabe, Comment j’ai démissionné du sionisme

Une conférence de Michel BENIZRI

Depuis longtemps, puisque je suis né juif, mes amis me demandent « Toi qui connais Israël, explique moi comment ça va mal, là-bas! »
Pour tenter d’y répondre je propose de défaire l’écheveau en partageant un bon thé à la menthe.
L’histoire d’Israël et de la Palestine serait-elle indépendante de la nôtre ?
– Je ne le crois pas.
Serait-elle dépendante des luttes de pouvoir, de propriété, des guerres, de la pensée dominante colonialiste, raciste et nationaliste depuis le 19ieme siècle sur le continent européen  ?
– Oui, je le crois.
L’Histoire, avec un grand H, comme toute les histoires, contiendrait-elle une part de fiction et une part de merveilleux au service d’un roman national ou familial, au service des religions, au service des ambitions politiques ?
– Oui, je le crois aussi.
C’est pourquoi sur ces sujets les pinceaux de la raison s’entremêlent.
L’ambition est justement que nous confondions fiction et réel par le biais des histoires, toutes les histoires, qu’on nous raconte et qui nous fabriquent. Nous sommes la seule espèce à fabriquer des histoires et à y croire dur comme fer.
Soyons clairs, de quoi ou de qui parlons nous ? Et au fond, que croyons nous savoir réellement de ce qui se passe en Israël ou en Palestine ?
– Chaque camp croit à une autre version de la même histoire. Chaque camp considère que le conflit est entièrement de la faute de l’autre et attend des excuses.
Tout le monde se fait avoir dans cette histoire, mais certains plus que d’autres….
Parlons de la peur de « l’autre »! Sortons de cette vision du monde 19ieme siècle qui perdure  : Colonialisme, Nationalisme et Capitalisme, trois arbres habilement cachés dans la forêt…
« Moi, Français-Juif-Arabe, Comment j’ai démissionné du sionisme » est une parole d’émancipation et de réconciliation qui traverse mon histoire personnelle, mon récit familial, le récit national français et le récit sioniste.
Au bout du compte, ou du conte, c’est encore plus compliqué qu’on voudrait bien le croire…

Au delà de cette limite ton pass n’est plus valable

Conférence gesticulée réalisée par  Thierry GRUDÉ

Au delà de cette limite, ton pass n’est plus valable …

Regards croisés sur les migrations et l’exil

Et si on s’essayait à déconstruire ces rapports de dominations, de peurs qui conduisent à rejeter l’autre, l’étranger, l’exilé, hors de notre vue, hors de nos frontières, en toute inhumanité, parce que, bien sûr, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, n’est-ce pas ?

A travers l’histoire de l’évolution de ma vision du Monde, de ma représentation de l’Autre, la Conférence propose, sur ce sujet des migrations, de déconstruire quelques visions simplistes et ethnocentrées.

Nous réfléchirons ensemble aux éléments de langage et à nos représentations fantasmées,  propices aux discours manipulatoires, à la mise en œuvre, ici et ailleurs, de politiques iniques et inhumaines qui confondent crises migratoires et crises de l’accueil.

Face à cette situation, des individus, des collectifs, des associations s’engagent et agissent …

Au cours de cette conférence seront notamment convoqués : François Héran, Vincent Cespedes, Alice Mesnard, Primo Levi, Edgard Morin, Michel Rocard et quelques Politiques d’hier et d’aujourd’hui.

Avec la participation également de Pierre Desproges, René Dumont, mon prof remplaçant d’Histoire-Géo de 2nde,  mon pote Fanch et mon Père …

Fausse donne ou les chemins du pouvoir.

Conférence gesticulée réalisée par Christian et Jean-Louis COMPAGNON .

Personne ne le sait, mais leur père a failli être Président de la République. Et ça pose la question des accès au pouvoir, et ça nous invite à mesurer notre puissance d’agir ensemble.

Christian et Jean-Louis sont frères. Cinq ans les séparent. Et ce décalage de souvenirs provoque des différences d’appréciation subtiles. Issus d’un milieu très populaire, leur légitimité a été souvent mise à l’épreuve. Ils nous proposent de faire le point sur les violences sociales (symboliques ou non) auxquelles ils ont dû faire face comme leurs camarades de la même classe sociale.

Cette conférence gesticulée est rythmée par la musique que Christian et Jean-Louis pratiquent régulièrement (ils sont tous les deux musiciens) et par le jeu de tarot d’où sortent les dates et les personnages de la conférence.

C’est un parcours dans le temps, depuis les années 60, qui nous renvoie en pleine figure les ravages désastreux du capitalisme servi par l’oligarchie qui s’entretient et se perpétue au fil des gouvernements successifs, de manière éhontée.

Mais c’est aussi une invitation tonique et joyeuse à réagir, à s’emparer de notre condition de citoyen et à investir le quotidien de politique et de collectif. Pour résister, lutter, combattre.