Chloé Lebon

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : A partir de 12 ans.
  • Création : 2023

Mots-Clés

Célibat, Patriarcat, Sexisme, Sororité

Gesticulant.e

  • Localisation : 61210, Sainte Honorine-la-Guillaume

==> Contacter Chloé Lebon

==> Découvrir Chloé Lebon

Les prochaines dates

Un détricotage des représentations sexistes autour du célibat des femmes

A l’origine de cette conférence gesticulée, il y a le constat d’une insatisfaction. Ça a commencé par des larmes, celles qui coulent de se sentir et de se voir seule. Puis ça s’est transformé en colère. Celle qui naît de l’injustice, celle qui donne envie d’un coup de pied dans la fourmilière, celle qui permet de créer. Vient alors le désir de mettre de la lumière sur un sujet pas vraiment à la mode : le célibat des femmes.

S’en est suivi un tas de questions tant personnelles que politiques: Pourquoi ai-je toujours voulu être une princesse ? Pourquoi malgré mes efforts n’ai-je pas rencontré de prince ? Pourquoi la plus belle chose que l’on me souhaite, c’est de trouver l’amour ? Pourquoi ai-je peur de finir mes jours seule ? C’est quoi être seule d’ailleurs ? Alors, j’ai lu. J’ai écouté. Des femmes surtout. J’ai pris des notes, compris des choses, tissé des fils et peu à peu changé de point de vue sur ces « mégères » qu’on nomme vieilles filles, sorcières ou Catherinette. Je tente de détricoter, avec humour le plus souvent, les préjugés que l’on porte sur les femmes célibataire qui servent avant tout à cultiver la peur et à nous rendre docile.

Cette conférence gesticulée propose un regard féministe sur un vécu partagé par un grand nombre de femmes. Elle détricote une construction sociale genrée qui voudrait nous enfermer dans la représentation d’un épanouissement exclusivement au travers du couple et de la maternité. Ce spectacle, c’est chercher à comprendre plutôt qu’à culpabiliser, à politiser plutôt qu’à individualiser, partager plutôt qu’isoler, jouer plutôt que pleurer.

C’est aussi des paillettes en l’air avec l’espoir de bouger nos représentations. C’est enfin un cri d’amour à toutes mes sœurs.

Le/La gesticulant.e

J’ai une double casquette de comédienne et animatrice/coordinatrice socioculturelle. Formée dans les classes professionnelles du comédien de l’Actéa de 2007 à 2010 à Caen, je travaille dans ce cadre auprès de nombreux comédien.nes et metteureuses en scène. C’est dans cette formation que je découvre la pratique du Clown.

Je continue par la suite à suivre différents stages et formations de clown, notamment au CNAC (Centre National des Arts du Cirque) de Châlons-en-Champagne en 2013 avec Cédric Paga (Ludor Citrik) et Eric Blouet avec qui je retravaillerais ensuite et dont je m’inspire très largement de l’approche, à la fois pour le jeu et également en tant que pédagogue dans les stages de clown que je donne à mon tour auprès d’adulte. 

De 2016 à 2018 je suit une formation d’éducation populaire, un DEJEPS « animation socio-éducative ou culturelle : développement de projets, territoire et réseaux » au centre Musique Expérience à Ducey-les-Chéris (50). J’en sort diplômée en 2019.

A la même période, elle participe à une formation « Mont’ ta Conf’ » auprès de Noémie Moutel, elle-même gesticulante, où j’apprends à écrire et construire une conférence gesticulée. J’accompagne ensuite à mon tour en 2020 d’autres gesticulant·es dans la création de leur conférence au sein de l’association La Bourrasque que je cofonde avec celle qui m’a formée.

Forte de mes expériences c’est en 2022 que j’initie la création de la Compagnie L’Insolente, au sein de laquelle je développe des projets autour de la pratique du clown et que je crée ma première conférence gesticulée.