Archives de catégorie : Économie & Consommation

Déchets et des hommes

Une conférence de Tifen DUCHARNE

Essayez de traverser un vide grenier enceinte et de vous renseigner sur les objets dont vous avez besoin pour accueillir un bébé… et vous basculerez dans le monde incroyable des objets qui nous entourent : pourquoi on les crée, pourquoi on les aime, pourquoi on les jette… D’ici à penser qu’on crée des marchés sans penser à l’utilité des objets, mais juste en mettant en place un système hyper lucratif pour un minimum de gens, en exploitant le travail d’un maximum d’humains et les ressources de la planète…

Des riches qui créent des déchets, des pauvres qui les gèrent, et moi et moi et moi… L’ère de l’être humain est finalement celle des déchets, poubellocène propose Baptiste Monsaingeon. C’est celle aussi de la « ruée vers l’ordure » de Jérémie Cavé, car si les ressources se raréfient à vitesse grand V, les multinationales savent bien que dans les gisements de déchets, il y a de quoi faire encore de l’argent.

Une aventure qui ne laisse pas indemne, moi qui ai créé une recyclerie, je trouve aussi dans la récup de l’intelligence, de la malice, des solutions et hop ! Tout n’est pas perdu !

Vous trouverez dans cette plaquette les infos sur cette conférence gesticulée, n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’en savoir plus !

 

La structure psychique du capitalisme

Une conférence de Stéphane YVES

Comment le capitalisme conditionne notre façon d’être ? Stéphane Yves, psychologue, sera accompagné d’invités aussi émérites qu’originaux pour élucider cette question : Myrtille, une abeille spécialisée dans le fonctionnement de l’être social, Toufou, un écureuil expert dans la finance, Max un ver de terre activiste écologiste, et enfin, Pignouf, un penseur de haut niveau…

.

L’Économie sociale et solitaire

Une conférence d’Irena HAVLICEK

 » Margaret Thatcher a menti : il y a une alternative. C’est l’économie sociale et solidaire. En tout cas moi, j’y ai cru. A mort. Et puis, chemin faisant, j’ai vu que ce n’était pas gagné… Car le capitalisme est déjà sur le coup. Et sous couvert de social et de solidarité, on veut nous faire gober de drôles de trucs.  » Continuer la lecture de L’Économie sociale et solitaire

Travail libre, revenus de base et autres rêvolutions (TERMINÉE)

panneau-conf-gest-alem-alquier-2014

Cette conférence gesticulée, c’est des récits de (ma) vie, un débat mouvant, des théories plus ou moins révolutionnaires, des chansons, des jeux & acrobaties, un sketche en direct live et puis des surprises parce qu’on ne sait jamais à l’avance ce qui va se passer dans une conf … Souvent on rit, des fois on pleure !

Continuer la lecture de Travail libre, revenus de base et autres rêvolutions (TERMINÉE)

Sais-tu pour qui tu achètes ?

Une conférence de Philippe RUFFIN

SAIS-TU POURQUOI TU ACHÈTES ?

Je consomme, tu consommes, il, elle, nous consommons, souvent n’importe quoi et n’importe comment. Car on nous affirme que c’est là que se trouve la solution de tout : l’Emploi, le Confort, la Liberté, le Bonheur !!!

Moi, je vends. Je suis commerçant, et depuis presque 40 ans la vente est mon quotidien. Cela m’a amené à considérer les objets qui nous entourent d’une autre façon, en les considérant en fonction de leurs valeurs car ils en ont plusieurs.

Et quelles sont‐elles ces valeurs ? Quel est leur rôle dans notre vie ? Le commerce, aujourd’hui, les docteurs de la loi, qui nous inculquent l’obligation de consommer, qu’en font-ils de ces valeurs ? Que font-ils de ces objets eux-mêmes pour nous les vendre ? Et comment le vivent ceux qui comme moi ont fait de la vente leur métier ?

Ce n’est pas à un cours d’économie auquel je vous convie, non ! Plutôt à l’évocation de tranches de vie, d’histoire aussi, d’émotion et de rire, du moins j’espère, qui nous amènerons à comprendre tout cela, une conférence gesticulée quoi.

2 durées : 1h15 et 2h00 selon disponibilité.

 

Apocalypse, no!

Le regard d’un vilain petit canard sur « l’effondrement »

Une conférence gesticulée de Véronique BARRAUD

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. » disait Krishnamurti. Une inadaptée (paysanne, ex-agronome, ex-céramiste, ex-psychothérapeute et ex-clown…) nous livre sa vision sur ce qui nous arrive… Tout est lié dans notre monde complexe… Et si on renversait complètement notre façon d’imaginer notre société, de l’organiser, d’y vivre?…

Sujet de la conférence

« Effondrement » ou changement de paradigme? Au delà des constats sur l’état de notre monde, la conférencière nous partage avec humour son regard personnel et multi-dimensionnel à l’image de son parcours hétéroclite. Elle fait des liens entre des notions fort différentes comme celle de paradigme, de système, de formes d’organisation dans l’histoire, de psychologie ou d’agriculture… Elle nous partage des moments de son parcours de vie de vilain petit canard… et nous emmène dans son jardin, où elle nous livre ses déboires et ses petites victoires en permaculture.

Pour quoi ?…

Pour s’informer

Synthèse du diagnostic actuel, systémique; recul historique via le modèle de la spirale dynamique notamment; notion de « paradigme »; psychologie sociale; écologie sociale;…
et aussi faire des liens entre des théories de champs différents!

Pour ouvrir le débat

Cette conférence donne un point de vue, une vision particulière sur la période charnière que nous vivons, : elle n’appelle pas à y adhérer, mais vise à ouvrir le débat et stimuler la réflexion dans des domaines personnels et collectifs.

Pour se (re)mobiliser

Elle invite à échanger entre nous, et à construire ensemble nos imaginaires sur ce monde à (re)construire. Elle permet de se (re)mobiliser et de reprendre du pouvoir d’agir, individuellement et collectivement…

Public

Adolescents et adultes.
Dans cette conférence, pas de jargon, de termes compliqués ou de notions sous-entendues. Cette conférence s’adresse aux personnes totalement néophytes sur le sujet comme aux personnes déjà averties.

Extraits vidéo

ici

Fiche de présentation détaillée

Télécharger ici

Une sélection de références bibliographiques

Cette liste (délibérément subjective et partielle!) est remise à la fin de la conférence à ceux qui sont intéressés.

Auteur

Année

Titre

« Effondrement », diagnostic global

P Servigne, R Stevens

2015

Comment tout peut s’effondrer

P Servigne, R Stevens

2018

Une autre fin du monde est possible

P Servigne, G Chapelle

2017

Nourrir l’Europe en temps de crise: vers des systèmes alimentaires résilients

Jared Diamond

2006

Effondrement (Collapse). Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie

Dimitry Orlov

2016

Les 5 stades de l’effondrement

Joseph A. Tainter

2013

L’Effondrement des sociétés complexes

Fred Vargas

2019

L’humanité en péril

Jean-Marc Gancille

2019

Ne plus se mentir

Jean-Marc Jancovici

2015

Dormez tranquilles jusqu’à 2011 et autres malentendus sur le climat et l’énergie

Dennis Meadows & al.

1972

Les limites à la croissance

Carbone 4

2019

Faire sa part? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’Etat face à l’urgence climatique

Histoire

Yuval Noah Harari

2015

Homo sapiens. Une brève histoire de l’humanité

Marcel Mazoyer et Laurence Roudart 2002 Histoire des agricultures du monde : Du néolithique à la crise contemporaine

David Graeber

2016

Dette: 5000 ans d’histoire

Mathieu Auzanneau

2016

Or noir: la grande histoire du pétrole

Organisation

Rob Hopkins

2010

Manuel de transition

Ivan Illich

1973

La convivialité

Vincent Gerber

2013

Murray Bookchin et l’écologie sociale. Une biographie intellectuelle

Janet Biehl

2014

Le municipalisme libertaire – La politique de l’écologie sociale

Frédérick Laloux

2015

REINVENTING ORGANIZATIONS – Vers des communautés de travail inspirées

Ken Wilber

2014

Une théorie de tout. Vision intégrale pour les affaires, la politique, la science et la spiritualité

Argent, Travail

Bernard Friot

2017

Vaincre Macron et révolutionner le travail

Pierre-Etienne Galois

2017

La face cachée de l’argent

Paul Ariès

2018

Gratuité vs capitalisme

Anselme Jappe

2017

La société autophage. Capitalisme, démesure et autodestruction

JF Aupetitgendre

2013

Le porte-monnaie. Une société sans argent?…

« Partage & Autonomie »

Se faire des potes et des économies tout en protégeant la planète? C’est possible!

Cette conférence théâtralisée, vivante et animée nous raconte des histoires et nous présente des données de façon imagée. Job y incarne tour à tour un savant fou enthousiaste et son stagiaire désabusé. Leur histoire, reflet du vécu personnel de Job, nous montre avec humour comment l’autonomie et le partage c’est profitable autant pour soi-même que pour le reste de la planète. À toutes les échelles! Et en plus, on se fait des ami·es en même temps!

Cette conférence gesticulée est accessible à tout public, notamment les plus jeunes et les personnes non initiées (exemple MJC, MPT, collèges, lycées, MFR, etc)

durée 45min

Vidéo de la conférence

L’atelier participatif qui peut suivre le spectacle place les membres du public dans le rôle des experts pour identifier des pistes d’actions concrètes à mener dans sa vie personnelle. Parce que les idées sont beaucoup mieux appropriées quand elles émanes de nos pairs plutôt que d’un savoir descendant.

Une conférence gesticulée de Job

Proposée par www.asso-catalyse.fr

On est là ! Services publics et territoires ruraux, ils nous effaceront pas de la photo…

Une conférence gesticulée de Christophe Bex

Après des décennies de dénonciation du poids de l’État-providence, de promotion de l’économie de marché, de dérégulation et de disparition progressive du secteur public au profit du privé… après cette thérapie choc que sont devenus les gens, les organisations, les territoires….

Enfile tes chaussures pour suivre ce road trip choc en partant de la plus profonde des campagnes en passant par la destruction d’un service public emblématique vers la lumière de la résistance.

On est là ! Services publics et territoires ruraux, ils nous effaceront pas de la photo…
Jojo nous livre son fil de vie, de sa Meuse natale à la Poste à Paris, de la fac à Toulouse au retour dans la Meuse… La vie des invisibles, des petits commerçants, artisans, des paysans, des ouvriers et des services publics qui disparaissent, des territoires ruraux vendus au plus offrant, marchand de canon, marchand de pesticide…
un fil de vie tout en musiques, ambiances, rires, nostalgie et combat !

Libérééé, délivrééé on ne m’emploira p’têt bien plus jamééé!

Une conférence gesticulée de Paul Bourgeois

Affiche par Lucy Nuzit

Et qu’est-ce que tu veux faire quand tu sera grand?
Tout petit déjà, on a essayé de me faire comprendre qu’il fallait AB-SO-LU-MENT avoir un projet professionnel. Apparemment je suis pas le seul et pourtant…
Je peux pas m’empêcher de penser que 5 ans ça fait tôt pour se projeter dans la perspective du marché du travail. C’est pourquoi je me sers de cette conférence gesticulée pour reprendre la réflexion sur le travail, la production, son organisation capitaliste et les alternatives réelles ou supposées que j’ai pu rencontrer ainsi que quelques légers apports théoriques.

De la fourche à la fourchette… Non ! L’inverse !!

Pour une sécurité sociale de l’alimentation

Par Mathieu Dalmais

Alors que les désastres écologiques, économiques et sociaux d’une agriculture industrielle ne sont plus à démontrer, les initiatives pour produire, transformer et consommer autrement fleurissent, des plus intéressantes aux plus détestables – mais bien trop souvent réservées à une partie seulement de la population. Les tenants de l’agriculture industrielle argumentent qu’elle est nécessaire pour nourrir les pauvres, et se réjouissent d’une dualisation des modèles agricoles et alimentaires qui ne la remet pas en cause et dont ils espèrent bien tirer profit. L’aide alimentaire, empêchant les plus démunis de mourir de faim, est construite comme un soutien financier et idéologique à l’agriculture industrielle, privant ainsi du droit à l’alimentation – bien différent du droit à être nourri – 5,5 millions de personnes en France. Il devient primordial de penser comment généraliser l’accès de tous et toutes à une alimentation de qualité et choisie, sans quoi toute transformation du monde agricole est impossible, sans quoi toute agriculture paysanne n’a d’avenir que dans la marginalité ou la récupération.

Le choix de ce que l’on mange est primordial pour assurer la dignité de tous et toutes. Le choix n’est pas qu’un mécanisme individuel parmi des produits proposés, quand bien même le critère économique ne serait plus un frein : le véritable choix est de pouvoir choisir ce qu’il y a dans les rayons, quelles sont leurs conditions de production, quels critères économiques, sociaux et environnementaux ils respectent. C’est à dire pouvoir tous et toutes s’exprimer en tant que citoyen·nes sur notre alimentation, et non en tant que consommateurs·trices. A la notion de souveraineté alimentaire – décrite ainsi lors de la déclaration de Nyéleni en 2007 « droit des peuples à une alimentation [suffisante] saine et culturellement appropriée produite avec des méthodes durables, et le droit des peuples de définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires » – on préférera alors celle de démocratie alimentaire, pour insister sur l’importance du processus démocratique dans l’élaboration de la souveraineté pour respecter le droit à l’alimentation de tous et toutes.

Et si l’on exerçait la démocratie alimentaire grâce à une sécurité sociale de l’alimentation ? Au delà du constat, cette conférence permet également de présenter le travail de l’association « Agricultures et Souveraineté Alimentaire » d’Ingénieur Sans Frontière sur le projet de sécurité sociale de l’alimentation. Aidé par différents réseaux et notamment réseau salariat pour la compréhension des mécanismes de la sécurité sociale, déjà-là exceptionnel pour penser la notion de démocratisation d’un secteur économique, ce projet propose d’étendre le principe de cotisation pour couvrir l’accès de tous et toutes à une alimentation de qualité, choisie à la fois individuellement et collectivement par un fonctionnement démocratique. Un hommage à l’un des fondamentaux de l’égalité en France, qui ne demande rien de mieux pour être protégé que d’être étendu à d’autres secteurs !

Finalisée début 2019, cette conférence permet de présenter ces constats et réflexions en suivant le parcours de Mathieu, agronome militant, qui revient avec une seconde conférence gesticulée sur sa rencontre avec le sujet de l’alimentation au sein de la Confédération paysanne et des enjeux à partager avec tous et toutes.

Si vous voulez en savoir plus et suivre le projet, vous pouvez vous inscrire ici à la newsletter !

les autruches vont elles sauver le climat ?

Une conférence de Arnaud ESSERTEL

Une conférence gesticulée sur les changements climatiques et les autruches…

Les autruches c’est eux, c’est vous, c’est nous…c’est moi ?

Le réchauffement climatique est bel et bien là, ici et maintenant, comme 2 et 2 font 4.

Pourquoi les autruches n’ont pas bougé malgré les multiples alertes ?

Comme beaucoup je me demande qui sont les autruches et comment les faire bouger,

Je voudrai partager ici mon engagement, mon militantisme, mes interrogations et recherches autour des différentes manières de résister, agir et construire une société post-capitaliste.

Comme dirai Gilles Deleuze « Résister c’est créer »…

Je pars de l’état actuel du climat et des choix politiques pour arriver à la nécessité de résistance, en passant par mon militantisme et activisme au niveau de la justice climatique.

Pour dé-dramatiser sur la situation, j’utilise le syndrôme de l’autruche et la super autruche, celle qui a décidé de se sortir la tête du sol et de s’allier avec d’autres super autruches pour changer le système et pas le climat.

Comme une conférence gesticulée c’est politique, je passe par la croissance économique, les conférences des parties sur les changements climatiques (les fameuses COPs), la désobéissance civile non violente, et la Zad de NDDL, pour arriver à ma nécessité de résister, agir et construire une société post capitaliste.

Et au milieu de tout ça je vous raconterais quelques histoires personnelles en me baladant avec mon VTT sur les diverses courbes exponentielles qui me pourrissent la vie.

Cette conf’, c’est pour qui ?

Pour celles et ceux qui essaient d’agir, ou qui auraient envie et ne savent pas comment faire.

Pour celles et ceux qui ont le sentiment de ne pas ou de ne plus pouvoir agir. Parce que ça fait 40 ans qu’on parle de sauver le climat et que ça n’a jamais fait bouger les courbes. 

Pour celles et ceux qui souhaitent prendre plaisir à nourrir leur regard critique, tout simplement.

les derniers rendez vous:

  • 3 novembre: Rennes dans le cadre des rencontres ESS, couvent des jacobins, centre des congrès  à 16h
  • 6 novembre: le champs commun (café l’estaminet) Augan (56) 19h30
  • 8 novembre: Café l’audomarois St omer de blain (44) 21h
  • 17 novembre: café kikafekoi Langueux (22) 17h
  • 23 novembre: café de la forge Guillac (56) 20h30

et les prochains

  • 15 février: Castanet Tolosan(31) à 19hSalle du Lac, bd de campagnols – 31320 Castanet Tolosan
  • 19 au 23 février: 2 à 3 représentations dans les pyrénnées orientales