Olivier HAGEL

Olivier - Conférence gesticulée "Chômeurs en miettes"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h20
  • Publics : tout public
  • Création : 2017

Mots-Clés

ANPE, Chômage, Pole emploi

Gesticulant.e

  • Localisation : à 30 kms de Tours (Indre-et-Loire) 37110
  • Formation : Autre

==> Contacter Olivier

Les prochaines dates

              

    Une histoire bien sournoise

     

    LE SAVIEZ-VOUS ?   En 1996,  94.500 radiations-sanctions ont été prononcées contre des chômeurs inscrits au Pôle emploi. En 2017,  592.000 radiations. En 2021, 493.500. En 25 ans, le chômage a augmenté de 47%, et les radiations de 250%.

    La conférence gesticulée « chômeurs en miettes » vous parle de la condition de chômeur, dans ses relations avec les institutions du chômage. On explore le fondement du fonctionnement : la tentative affirmée de soumettre les chômeurs et les pauvres à la volonté des employeurs. Cela dure depuis des siècles.

    Le sujet est polémique, afin de susciter un débat vif, si possible.  Conférence alternant des situations vécues au Pôle emploi, et des explications historiques et juridiques, focalisées sur 2 articles du code du travail.

    21 ans agent public à l’ANPE-Pôle emploi, j’ai cherché à comprendre ce qui gâchait une partie de mon travail : ces relations de conflit entre le service public de l’emploi et d’assurance-chômage, et les usagers-chômeurs.

    Au-delà de la volonté personnelle des conseillers, souvent de bonne volonté, se joue autre chose. Une gigantesque emprise sur les usagers, pour les amener à renoncer à défendre leurs métiers, leurs qualifications, leurs salaires. Une machine à broyer. Violence insensée. 6 millions de chômeurs, c’est 6 millions de solitudes.

    Cette banalisation est l’effet de 500 ans d’histoire sociale. Le Grand Bureau des Pauvres de François1er  a laissé la place aux bureaux de placement des années 1900.

    Le/La gesticulant.e

    né en 1952. Famille ouvrière. Habite en banlieue parisienne jusqu'en 1975. 1971 à 1980 : participation active à l'association d'éducation populaire les C.L.A.J. 1973 : CAP AFPA tourneur métaux (formation adultes). 2 ans de travail comme tourneur. Ma 1ère grève. 1976 : Embauche dans une grosse usine de Tours.  3 ans comme O.S., puis mécanicien d'entretien. Devient délégué du personnel, délégué syndical. Apprentissage des grèves, du droit syndical. 1987– 90 : Etudes de droit. 1991: embauché à l'ANPE, conseiller orientation. 2007 : Participation à l'écriture du livre collectif  "Chômeurs, qu'attendez-vous pour disparaître ?"  Présenté par Jean-Jacques Reboux,  Editions  Après la lune . 2012 : Retraite 2013 : Au sein de la CGT Indre-et-Loire, je crée une "permanence chômeurs", pour appuyer et conseiller tout type de recours et réclamation au Pôle emploi. Toujours en activité.

    Galerie Médias

    Livres et article, auteurs et autrice utilisés – et chansons de la conférence  :

    • « invention du chômage et politiques sociales au début du siècle », TOPALOV Christian, revue Les temps modernes, 1987, n°496/497
    • Une histoire du chômage, de l’Antiquité à nos jours, ZOBERMAN Yves, 2019, éditions Perrin
    • L’acteur et le système, CROZIER Michel et FRIEDBERG Erhard, 1977, Seuil
    • L’emprise de l’organisation, Collectif PAGES Max, 1998, Desclée de Brouwer
    • Le culte de la performance, EHRENBERG Alain, 1991, Calmann-Lévy
    • Soumission à l’autorité, MILGRAM Stanley, 1974, Calmann-Lévy
    • La société malade de la gestion, de GAULEJAC Vincent, 2005, Seuil
    • Est-ce ainsi que les hommes vivent ? HALMOS Claude, 2014, Fayard
    • Code du travail : articles L.5422-1 et L.5412-1
    • Chanson « Mourir à la filature »  libre traduction de Winsboro cotton mill blues (auteur inconnu, chanté par Pete Seeger)
    • Chanson « le Saint Lundi » (1834)  (auteur inconnu, musique personnelle)
    • Chanson « Chômeur simple numéro » (auteur : moi-même)
    • Chanson du syndicat des mineurs américains : « Dans quel camp tu es ? »  libre traduction de Which side are you on ?   Florence Reece, 1932

    Contacter Olivier HAGEL

    Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER