Arthur MOLVEAU

Arthur MOLVEAU - Conférence gesticulée "Burn out.com. Le management à contre-sens"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : Tout public.
  • Création : 2018

Mots-Clés

Burn-Out, Épuisement professionnel, Individualisation du rapport au travail, méritocratie, Organisation du travail, Précarité subjective, Résultocratie, Risques psycho-sociaux, Santé, souffrance au travail

Gesticulant.e

  • Localisation : 19330

==> Contacter Arthur

Le management à contre sens

« Prenez une jeune pousse et une bonne dose de « néo-management ». Arrosez d’un bon gros filet de précarité. Évangélisez le tout. Ajoutez quelques doutes, mélangez et laissez mijoter devant un écran 12h par jour. »
Comment je suis passé de la quête de reconnaissance à la quête de sens…Ou pourquoi il ne faut pas passer à coté de son burnout.

Je parle de mon cheminement et de mes doutes dans des grosses boites dans lesquelles j’ai beaucoup subi et parfois orchestré le management « à contre sens ».

J’explique comment le néo-management organise et entretient le changement permanent, le besoin de reconnaissance, les objectifs contradictoires, la lutte des places et autres joyeusetés qui ont des impacts délétères sur la qualité de vie au travail.

Ouvrier du logiciel, je raconte aussi comment on est passé du logiciel au service de l’utilisateur au logiciel au service des hiérarchies… pour le plus grand bonheur des travailleurs et des ayants-droit.

Références

Mes sources « froides » sont surtout ces sociologues:

  • Linhart Danièle : précarité subjective, apprenti à vie, changement permanent
  • De Gauléjac Vincent : injonction paradoxante, novlangue, lutte des places
  • Dejours Christophe : identité & travail
  • Elois Laurent : Coopération vs Collaboration
  • Didry Claude : histoire du Code du Travail

Le/La gesticulant.e

Avec un master en conception logicielle et un master en management, je pars dans la vie professionnelle avec le nécessaire pour devenir un bon petit soldat du capital. J'ai travaillé 10 ans en conception logicielle, ballotté au gré des missions et des exigences des clients, j'ai subi et constaté les effets dévastateurs de l'organisation du travail et du néo-management sur les collectifs et les individus.
D’abord écolo, il m’a fallu du temps et un burnout pour envisager que le « colibrisme » ne peut suffire à renverser le rapport de force dont la société a besoin.

Galerie Médias

Captation en février 2019 à Toulouse (durée : 1h40)

Contacter Arthur MOLVEAU

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER