Yoann Charlier

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30 à 1h45
  • Publics : Tous publics
  • Création : 2020

Mots-Clés

Statistiques

Gesticulant.e

  • Localisation : Poitiers 86000
  • Formation : L'Ardeur

==> Contacter Yoann

Une conférence 100 % résistante aux statistiques

Les pouvoirs politiques, médiatiques, économiques… manipulent les chiffres, utilisent les statistiques, biaisent les questions de sondage et préfèrent nous voir comme une “opinion publique” plutôt que comme des citoyens.

Que se passe-t-il lorsqu’on prend conscience de ces manipulations ? Est-il possible d’utiliser cet outil de la mesure dans une perspective anti-capitaliste ? De sortir du “fétichisme de l’indicateur” pour retourner les armes des idéologues libéraux contre eux et en faire des outils pour le mouvement social ?

A travers des exemples de manipulations statistiques (des chiffres, des sondages…), à travers des exemples tirés de ma pratique professionnelle de statisticien dans une collectivité locale, et à travers le décortiquage d’autres chiffres “bien connus” comme le PIB, le taux de pauvreté, ou les chiffres de la pandémie de Covid, “Un autre nombre est possible” propose une balade dans les coulisses des statistiques : sont-elles si “objectives” qu’on le pense ? Quels choix politiques maquillent-elles ? Et comment les débusquer ?

 

Le/La gesticulant.e

Après avoir longtemps voulu être écrivain quand il était petit, Yoann Charlier gagne aujourd'hui sa vie en produisant des études statistiques, c'est-à-dire l'exact inverse. La découverte du pouvoir des statistiques pour décrire la réalité et dévoiler des phénomènes sociaux a été une révélation. Et comme pour toute révélation, plus on creuse un sujet, plus on en expose les failles et les limites. Gagner sa croûte, au sortir des études, en faisant passer des sondages dans la rue n'aide pas à croire en l'objectivité des sondages, et travailler pendant dix ans au service d'élus locaux n'aide pas non plus à croire en la transcendance des chiffres qui viendraient éclairer le débat public de manière tout à fait neutre, en dehors des jeux politiques et des luttes d'influence. On découvre que les statistiques qu'on pensait bien neutres finissent par être instrumentalisées au service d'idéologies dont on ne veut franchement pas. Alors plutôt que de se morfondre, il a choisi de transmettre ses quelques trucs et astuces pour arrêter de se faire avoir par des constructions statistiques, par les sondages d'opinion, ou par le PIB. Mais aussi et surtout de questionner : un autre nombre est-il possible, pour sortir des logiques gestionnaires de l'Etat capitaliste, où les statistiques seraient à nouveau mobilisées pour construire le bien commun et pas pour cautionner la démission du politique face à l'économique ?

Galerie Médias

Contacter Yoann Charlier

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER