Franck COURTOIS

Franck COURTOIS - Conférence gesticulée "Le sport n'est pas un jeu d'enfant"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : Parents, enfants, sporti.ve.f.s ou pas, enseignant.e.s...
  • Création : 2018

Mots-Clés

Association, Capitalisme culturel, Éducation, Éducation populaire, Sport, Système scolaire, Violence

Gesticulant.e

  • Localisation : Orléans 45000

==> Contacter Franck

Les prochaines dates

    Du sport … à l’éducation populaire

    Bienvenue dans la grande compétition de la vie !

    A travers mon parcours de jeune sportif judoka puis d’entraîneur/éducateur, je vous propose une immersion incarnée dans les coulisses de la fabrique à champion.ne.s. Nous slalomerons entre les expériences, sauterons par-dessus les idées reçues, balayerons devant les portes des institutions pour combattre et défendre une autre vision de la société.

    Est-ce que vous faites du sport ? 

    • «Moi, ce que j’aime c’est taper dans la balle avec les copains le dimanche.»
    • «Moi, j’adore courir en bord de Loire avec mon chien.»
    • «Qu’il vente ou qu’il neige, je vais tous les jours au boulot à vélo ! »

    Êtes-vous sûr.e.s que c’est bien du sport ?

    • Le sport c’est quelque chose de concret, sérieux… et surtout institutionnalisé.
    • Dans ce cadre, le sport est-il vraiment une pratique de plaisir librement consentie ?
    • Est-il aussi vertueux qu’on nous le fait croire ?

    Enfant turbulent, ma mère m’a inscrit au judo à 7 ans, sur les conseils du médecin de famille. Au début on s’amusait comme des fous… puis rapidement, l’enjeu a pris le dessus sur le jeu !

    Dès la pré-adolescence, la compétition devient souveraine, le jeu devient travail, le corps un outil, une marchandise, et le dépassement de soi une valeur évidente. Après des décennies de pratique, je me demande si finalement, le sport  ne serait pas qu’une industrie du spectacle, dont nous serions les consommateurs voire parfois les acteurs ?

    Le sport est-il vraiment au service du pratiquant, ou est-ce l’inverse ?

    Alors prenant conscience de tout cela  j’ai quitté  le milieu du sport pour voyager à  travers le monde et découvrir…

    La sportivation de la vie !

    Partout sur la planète, et ce, dès notre plus jeune âge, nous subissons l’injonction à la performance, à la réussite sociale, scolaire, voire sportive puis professionnelle. Plus vite … plus haut … plus for t…

    La sélection, la spécialisation et la compétition sont autant de moyens utilisés pour nous rendre plus performant mais aussi plus docile et nous empêcher de penser une autre société.

    « Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société malade » (KRISHNAMURTI, philosophe indien, début XXème siècle).

    Quelle valeur/société voulons-nous transmettre à nos enfants ?
    La compétition, l’opposition ou la solidarité et la coopération ?

    et puis, j’ai découvert …

    L’éducation populaire comme outil de la transformation sociale

    « Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque seul, les individus s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde ». (Paolo FREIRE, pédagogue brésilien)

    Souvent on me demande si l’on peut changer le sport sans changer la société ?

    Je vous propose d’en discuter en post-conf 😉

    Le/La gesticulant.e

    Professionnellement, j'ai été successivement éducateur sportif, puis travailleur social dans différentes structures.
    Depuis 2013, je m'intéresse et me forme dans les pratiques d'éducation populaire. Aujourd'hui, je me sens avant tout militant, particulièrement sensible aux droits des personnes incarcérées, des salarié.e.s, des précaires et des migrant.e.s. Aussi, je me forme et expérimente actuellement le théâtre de l'opprimé.

    Site web

    Le site : www.facebook.com/Le-sport-nest-pas-un-jeu-denfant-112171050363870

    Galerie Médias

    Interview et extraits (durée : 6mn45)

    Contacter Franck COURTOIS

    Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER