Aline FARES

Aline FARES - Conférence gesticulée "Chroniques d'une ex-banquière"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : A partir de 16 ans - Tout public désireux d'en apprendre un peu plus sur le système (financier) dans lequel nous sommes pris.es
  • Création : 2017

Mots-Clés

Argent, Banques, Capitalisme, Démocratie, Finance, Lutte des classes, Militantisme, Rapport de force

Gesticulant.e

  • Localisation : Bruxelles Belgique

==> Contacter Aline

« La finance et les banques, c’est complexe, très complexe – une affaire d’experts. Alors circulez, et laissez ces messieurs faire leur travail. »

Nous n’aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas – et qu’on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services sont au cœur du fonctionnement de la société ? Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l’expertise. Et c’est peut-être même par là qu’il faudrait commencer: se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas. N’est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s’accumulent?

Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.

Prochaines représentations : voir l’agenda du site des gesticulant.e.s de Belgique ou sur mon blog.

Le/La gesticulant.e

Aline Fares est conférencière, auteure et militante. Ancienne du groupe Dexia à Luxembourg puis à Bruxelles, elle a quitté le milieu bancaire fin 2011 après y avoir passé près d'une dizaine d'années. Elle a rejoint l'ONG Finance Watch quelques mois plus tard, où elle a fait un travail d'analyse et de plaidoyer pour une régulation de la finance post-crise, jusqu'en 2016. Elle y a par ailleurs dirigé une recherche dont les résultats ont été publiés sous le titre "Representation of the public interest in banking". Elle a en parallèle milité auprès du CADTM (depuis 2012), créé un outil pédagogique intitulé “le Poker des banques” (2012) et initié la campagne “Belfius est à nous” (2015). Elle a ensuite contribué à l'écriture de la pièce "Etudes: the elephant in the room" auprès de Françoise Bloch et de Zoo Théâtre (2016), co-fondé le laboratoire de recherches expérimentales “Désorceler la finance” (2017), créé une conférence gesticulée "Chroniques d'une ex-banquière" (2017) qui a déjà été présentée plus de 60 fois en France et en Belgique, et lancé un blog "pour se défendre contre la financiarisation du monde", alinefares.net (2019). A travers ces recherches, ces expériences et des collaborations multiples avec associations et collectifs, Aline s'attache à rendre le sujet des banques et de la finance accessible et appropriable, en partant des enjeux qui nous touchent toutes et tous, tels que le logement, l'alimentation ou la santé.

Site web

Le site : alinefares.net

Galerie Médias

Les médias en parlent :

Contacter Aline FARES

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER