Yan WARCHOLINSKI

Yan WARCHOLINSKI - Conférence gesticulée "Parler du viol, pourquoi faire ?"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : adultes
  • Création : 2019

Mots-Clés

Consentement, corps, frontières, gravité, Patriarcat, viol, Violence

Gesticulant.e

  • Localisation : 38300
  • Formation : L'Orage

==> Contacter Yan

Comprendre la frontière corporelle pour modifier les regards et prévenir les comportements sexistes.

 

Pour avoir un truc à dire, il faut avoir quelque chose à penser. Du nouveau. Or, le scoop, c’est que la gravité ne dépend pas de la contrainte. Et comme le viol n’est défini que par la contrainte, il manque un truc. Les conséquences ? La désaggravation, où la gravité du viol s’évapore quand les victimes essaient d’en parler (et ce jusque dans les institutions).

Quoi faire ? Expliciter la gravité du viol, parce que ça n’a pas encore été fait (ça, c’est le second scoop). Ce qui pourrait être bien pour la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Car la frontière corporelle, organe vital du psychisme, n’est rien de moins que l’élément clé qui permettra de modifier notre regard sur les corps (notamment le regard des hommes sur le corps des femmes) et ainsi les comportements sexistes. Si c’est la façon de voir les corps qui dirige les comportements, il existe un espoir d’empêcher les violences sexuelles.

Sans accuser, ni dramatiser, Yan cherche à résoudre une énigme de la nuit des temps.

Le/La gesticulant.e

Avant d'enseigner la philosophie au lycée, ses recherches (master et thèse) concernent les violences sexuelles. Si la gravité du viol va de soi, dans les faits cette gravité s'évapore régulièrement. C'est pourquoi il s'agit d'expliciter la gravité du viol, afin de mettre fin à ce phénomène de désaggravation. Pourquoi des recherches sur le viol ? Au début, lui-même l'ignorait, c'est juste qu'il était sensible à cette violence. C'est son livre qui apportera la réponse, qui déclenchera des révélations au sein de sa famille. Cela s'appelle un secret générationnel, chemin long et singulier pour mettre fin au silence. Persuadé de pouvoir contribuer à la lutte contre le viol, il cherche à faire connaître son travail, avec deux livres, pour enfin réaliser cette conférence gesticulée.

Galerie Médias

Contacter Yan WARCHOLINSKI

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER