Claire-Emmanuelle MERCIER

Claire-Emmanuelle MERCIER & Antoine SOUEF - Conférence gesticulée "Comment on en est arrivés là ? Récits et analyse de l'avant-génocide au Rwanda"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : Tout public, mais plutôt à partir du lycée
  • Création : 2014

Mots-Clés

Afrique, Colonialisme

Gesticulant.e

  • Localisation : à proximité de Chambéry et à Carcassonne 73 & 11
  • Formation : Vent Debout

==> Contacter Claire-Emmanuelle

Récits et analyses de l’avant-génocide au Rwanda

Conf’ à deux voix : Claire-Emmanuelle & Antoine
Claire-Emmanuelle a travaillé au Rwanda en 1992-1993, une époque où ce pays était en guerre, et où la mécanique génocidaire se mettait en place. 20 ans plus tard, elle croise Antoine, engagé dans l’association Survie, qui l’entraîne dans la création de la conférence gesticulée présentée depuis 2014.
Par le croisement de lettres de l’époque, d’illustrations, de témoignages, de questionnements, ils expliquent et racontent de façon simple et sensible comment peut se dérouler la mécanique raciste, comment s’est préparé du génocide des Tutsi de 1994, quelles sont ses origines historiques, sociales, politiques ainsi comment la France, ses coopérants techniques et militaires y ont joué un rôle.

Le/La gesticulant.e

Claire-Emmanuelle, avec une formation rationnelle d'ingénieur, un petit tour dans le monde universitaire et une expérience certaine du militantisme actif, a exercé pendant 20 ans dans la fonction publique en département, en Deux-Sèvres puis dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle développe depuis fin 2012 une activité de consultante dans le domaine de l'eau et de l'environnement, s'engage dans des activités structurantes localement autour de l'économie solidaire, de l'éducation populaire, etc. Elle a monté en 2013 « Comment j'ai arrêté de rire au ministère de l'agriculture », une conférence gesticulée sur la réforme des services publics et ses impacts sur les personnels et sur le monde rural … et découvert l'impact de porter une parole personnelle, une expérience intime auprès d’un public en recherche d’alternatives au fonctionnement actuel de la sphère économique et matérialiste.

Antoine est de la génération Mitterrand. Vers ses 25 ans, il découvre les écrits de François-Xavier Verschave et de l'association Survie qui décryptent les relations franco-africaine et dénoncent ce que l'on nomme « la françafrique ». En particulier le rôle joué par l'état français pendant le génocide des tutsi au Rwanda en 1994, sous la présidence de Mitterrand. Après des études scientifiques, il choisit de partir en Afrique, au Burkina-Faso, dans le cadre de la coopération allemande. De retour en France, après quelques mois de jachère, il participe à la création de la coopérative du Vent debout, SCOP d'éducation populaire qui propose entre autre choses des conférences gesticulées et des formations à cette technique scénique. A partir de son expérience en Afrique et de l'analyse anti-coloniale véhiculée par l'association Survie, il nourrit une critique de l'aide internationale qu'il met en scène dans une conférence gesticulée intitulée « A l'aide, ou comment j'ai arrêté de vouloir aider l'Afrique ».
Lors d'une formation de conférenciers gesticulants en collaboration avec Franck Lepage, il rencontre Claire-Emmanuelle et lui propose d'apporter son expérience au Rwanda pour réaliser cette conférence gesticulée.

Galerie Médias

Première partie

Deuxième partie

Contacter Claire-Emmanuelle MERCIER

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER