Archives par mot-clé : Démocratie

Sculpteurs de mondes. L’expérience d’un marcheur colporteur

4850 km à pieds, après mes 70 ans, en France à la rencontre d’alternatives dans tous les domaines : depuis le paysan boulanger et la ferme de permaculture, jusqu’aux fabs labs ou à un lycée public innovant en passant par les monnaies locales complémentaires, la production d’énergie  citoyenne, les espaces de co-travail, un logiciel de dialogue pour tous les acteurs de la vie locale, les éco-quartiers avec habitat participatif, les associations ville en transition et une EPHAD éco responsable…

 

Les questions que je me posais et que je leur posais:

Comment marche votre initiative? Quels sont les moteurs ? Quels sont les freins ?

J’ai appelé cette conférence « Sculpteurs de Mondes: l’expérience d’un marcheur colporteur.

Elle allie témoignage du marcheur,  témoignage du sculpteur (je sculpte sur bois), et réflexions sur notre société et notre avenir. Elle décrit quelques unes des 190 expériences alternatives que j’ai rencontrées et cherche à répondre aux questions précédentes; elle témoigne aussi de la richesse de toutes ces rencontres recherchées ou totalement inopinées.

Ces 4850 km sur 11 mois, m’ont amené à m’interroger sur la notion de ‘communs’ que j’ai croisée dans la quasi totalité des expériences alternatives sur mon chemin et qui ré émerge en ce moment et sur les outils juridiques à notre disposition pour les appréhender et les gérer.

La question clef à se poser dans un débat à l’issue de la conférence pourrait être   : « Sous quelles conditions ces expériences alternatives vont elles rester des expérimentations ou sont elles déjà les prémisses d’un autre monde?  ». Que faut il pour qu’une masse critique d’individus décident de basculer dans cet autre monde ?

Un extrait de la conférence première version est disponible sur Viméo

La conférence elle même dans sa version 2019 est disponible sur Viméo

Fausse donne ou les chemins du pouvoir.

Conférence gesticulée réalisée par Christian et Jean-Louis COMPAGNON .

Personne ne le sait, mais leur père a failli être Président de la République. Et ça pose la question des accès au pouvoir, et ça nous invite à mesurer notre puissance d’agir ensemble.

Christian et Jean-Louis sont frères. Cinq ans les séparent. Et ce décalage de souvenirs provoque des différences d’appréciation subtiles. Issus d’un milieu très populaire, leur légitimité a été souvent mise à l’épreuve. Ils nous proposent de faire le point sur les violences sociales (symboliques ou non) auxquelles ils ont dû faire face comme leurs camarades de la même classe sociale.

Cette conférence gesticulée est rythmée par la musique que Christian et Jean-Louis pratiquent régulièrement (ils sont tous les deux musiciens) et par le jeu de tarot d’où sortent les dates et les personnages de la conférence.

C’est un parcours dans le temps, depuis les années 60, qui nous renvoie en pleine figure les ravages désastreux du capitalisme servi par l’oligarchie qui s’entretient et se perpétue au fil des gouvernements successifs, de manière éhontée.

Mais c’est aussi une invitation tonique et joyeuse à réagir, à s’emparer de notre condition de citoyen et à investir le quotidien de politique et de collectif. Pour résister, lutter, combattre.

 

Mourir pour des idées ? Fous rires pour s’engager…

Avec Julien Colmars et Maxime Laisney

Est-ce qu’on naît de gauche ou de droite ? Est-ce qu’on fait des choix par nous mêmes ? Est-ce que les militants sont des êtres humains comme les autres ? De quel bois se chauffent les révolutions ? Est-ce que les citoyens peuvent s’unir pour prendre et exercer collectivement le pouvoir ? Toutes questions auxquelles vous n’aurez pas de réponses… mais on va y bosser ensemble.

Une conférence gesticulée à 3 voix pour imaginer quel genre de fonctionnement de société et quel genre de citoyen-ne-s impliqué-e-s nous pourrions fabriquer, et être… parce que la Révolution, nous, on veut la faire ? Mais comment, comme qui, pourquoi ?

http://www.cooperativecitoyenne.fr/

Aux frontières du droit – La politique d’immigration en question

Une conférence gesticulée de Julie ALLARD

Ils-elles croyaient que la France était le pays des droits de l’homme.

Je le pensais aussi à la sortie de l’école d’Avocat. A travers mes client-es, je découvre la réalité du Bureau des étrangers à la Préfecture, des Centres d’accueils pour demandeurs d’asile, du 115 (numéro d’appel d’urgence pour les sans-abris),… et des salles d’audience bien sûr.

Le Conseil Constitutionnel nous dit que la différence faite dans la loi entre français-es et étranger-es n’est pas discriminatoire parce qu’elle poursuit un « but légitime ».

Mais qu’est-ce qui légitime les atteintes au droit des personnes étrangères de mener une vie familiale normale ? À l’intérêt supérieur de leurs enfants ? A l’accès à un juge indépendant et impartial ?

Je vous propose ce voyage aux frontières du droit, qui questionne le but et la légitimité de la politique d’immigration