Archives par mot-clé : Violence

L’enfer me ment

Et si on arrêtait d’enfermer des gens ?

Une conférence gesticulée de : Annette BERTHON

« L’enfer me ment », c’est un voyage au cœur de la souffrance, un autre regard sur la violence.

Que se passe-t-il vraiment à l’intérieur des deux principaux lieux d’enfermement français ?
Une plongée dans l’univers carcéral et psychiatrique, de bénévole à première concernée, il me tient
à cœur de mettre à la lumière du jour ce qui se passe dans l’ombre, ce que subissent les personnes
enfermées, en taule ou en HP. On parlera de violences institutionnelles, de privations de libertés, de
santé mentale, d’auto-agressivité, du suicide et d’addiction médicamenteuse. Continuer la lecture de L’enfer me ment

Parler du viol, pourquoi faire ?

Une conférence gesticulée de Yan

 

Parler du viol, pourquoi faire ?

(Quand Don Quichotte trébuche sur un vieux secret à la con.)

Pour avoir un truc à dire, il faut avoir quelque chose à penser. Du nouveau. Or, le scoop, c’est que la gravité ne dépend pas de la contrainte. Et comme le viol n’est défini que par la contrainte, il manque un truc. Les conséquences ? La désaggravation, où la gravité du viol s’évapore quand les victimes essaient d’en parler (et ce jusque dans les institutions).

Quoi faire ? Expliciter la gravité du viol, parce que ça n’a pas encore été fait (ça, c’est le second scoop). Ce qui pourrait être bien pour la lutte contre le viol. Le hic, c’est qu’il s’agit aussi de dévoiler le tabou de la gravité sexuelle (3e scoop), ce qui peut s’avérer instructif pour déconstruire la machine à fabriquer du viol : le patriarcat.

Si la gravité du viol va de soi, dans les faits cette gravité s’évapore régulièrement. C’est pourquoi il s’agit d’expliciter la gravité du viol, afin de mettre fin à ce phénomène de désaggravation.

Sans accuser, ni dramatiser, Yan cherche à résoudre une énigme de la nuit des temps.

Yan a été formé par la SCOP l’orage (Grenoble) session 2019.

Avant d’enseigner la philosophie au lycée, ses recherches (master et thèse) concernent les violences sexuelles.

Pourquoi des recherches sur le viol ? Au début, lui-même l’ignorait, c’est juste qu’il était sensible à cette violence. C’est son livre qui apportera la réponse, qui déclenchera des révélations au sein de sa famille. Cela s’appelle un secret générationnel, chemin long et singulier pour mettre fin au silence.

Persuadé de pouvoir contribuer à la lutte contre le viol, il cherche à faire connaître son travail, avec deux livres puis une vidéo, pour enfin réaliser cette conférence gesticulée.

Délivrons nous du mâle !

 

 Une conférence de Jean HORGUES-DEBAT

On ne nait pas homme on le devient … ou pas !

Cette conférence aborde un sujet sensible et délicat, car il relie l’intime, l’inconscient, nos convictions personnelles aussi bien que la société et la politique….

L’égalité homme femme nous concerne tous (et pas seulement les femmes).  La question que je vais essayer d’aborder, en tant qu’homme, est celle du patriarcat : d’où il vient,  comment il se transmet, hier comme aujourd’hui ?

A partir de ma petite expérience d’homme lambda,  qui tente en plus d’être un allié du féminisme, et  de différentes sources universitaires et militantes,  je propose une grille d’analyse autour du mythe de la virilité qui nous emprisonne depuis des millénaires, les femmes comme la plupart des hommes.  Nous libérer du viriarcat demande de lutter pas seulement contre ses effets néfastes, mais aussi de l’attaquer à la source, pour nous en délivrer individuellement et collectivement. (d’où le titre ! )

Dans Une pensée en mouvement (Odile Jacob, 2009), Françoise Héritier écrivait :« Le point aveugle de l’anthropologie se situe dans le questionnement du statut du masculin… et plus précisément du masculin adulte… la virilité adulte dont on ne parle pas ». Souvent au cours de ces interventions, Françoise Héritier évoquait la nécessité de transformer la vision masculine, c’est-à-dire la vision que les hommes ont de la compréhension et de l’organisation du monde. Au risque d’en heurter beaucoup, elle pensait qu’il ne revenait pas qu’aux femmes de transformer les représentations et les injonctions dont elles étaient les victimes, mais que femmes et hommes devaient ensemble transformer la vision masculine du monde, voire qu’il fallait convaincre les hommes de s’attaquer par eux-mêmes aux représentations dont ils étaient tout à la fois les bénéficiaires et les victimes.

Cela interroge la construction de la masculinité, ou plutôt sa déconstruction pour en inventer de nouvelles… Vaste chantier !

J’avais pas vu le coup venir

Une conférence gesticulée de Sophie Assante

CONFERENCE GESTICULEE AUTOUR DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Au fil des émotions et en chansons, faisons un état des lieux  des violences faites aux femmes, notamment les violences conjugales…
Ouvrons nos oreilles et nos yeux face à ces délits trop répandus et pas assez reconnus.

DUREE 1h10

CREATION JUIN 2019

TOUT PUBLIC A PARTIR DE 16 ANS

 

 

 

Le poil incarné : pilosité et corps des femmes

Conférence gesticulée réalisée par Estelle BROCHARD

De nos jours, en apparence, le poil est très peu présent sur le corps de la femme. Il peut pourtant prendre une place non négligeable dans son emploi du temps. Certains hommes pensent que, chez la femme, le poil n’existe pas, d’autres qu’il ne doit pas exister.
Depuis la nuit des temps, l’Homme porte ce petit être sur lui. Selon les cultures, on le fait disparaître ou on le vénère. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? Notre rapport au poil est révélateur de questionnements sociétaux plus larges : le rapport à notre corps, le regard d ‘autrui, les pratiques et différences entre les sexes, l ‘influence de nos cultures sur nos habitudes…
Le poil, un prétexte pour de manière décalée, révéler bien plus que ce qu’il n’y parait.

Crédit dessin : Jean Chauvelot

Nos ancêtres les Gaulois

Une histoire de la domination

Conférence gesticulée réalisée par Sylvain

Sylvain, à travers l’histoire de son père venu du Liban et de son accueil par la France, nous invite à nous interroger sur la grande histoire du Roman National, ainsi que son influence sur nos vies et les rapports de domination du passé et du présent. Le tout agrémenté de vrais morceaux de Dalida, d’accent et de taboulé. Liste non-exhaustive. Continuer la lecture de Nos ancêtres les Gaulois

«Retour Vers Le NoFutur»

Une conférence gesticulée de et par Job
Proposée par l’association Catalyse www.asso-catalyse.fr

Retrouver la puissance d’agir dans un monde malade

Continuer la lecture de «Retour Vers Le NoFutur»

Salauds de pauvres !

Conférence gesticulée réalisée par Cécile

« Durant mon année de CM1 j’ai vécu deux événements marquants : j’ai découvert « Alice aux Pays des Merveilles » et j’ai attrapé des poux…
Aujourd’hui, devenue assistante sociale, je m’interroge sur la stigmatisation de la pauvreté ; de ses tenants et aboutissants au sein de notre système dominé par le modèle capitaliste.
Pour ce faire, je vais de nouveau suivre Alice dans ses aventures.
Prêts à sauter dans le terrier ?

 

 

Ma petite robe Rose et mes Nibards

Culture du viol, sexualité et féminisme

Conférence gesticulée réalisée par Julie TESSUTO

Ça me fatigue parfois d’être une femme. Pas que je veuille changer de sexe, non. Mais j’en ai marre… Marre d’avoir peur de rentrer tard le soir, d’avoir un décolleté trop profond, de ne pas jouir assez, de devoir répéter les choses pour être prise au sérieux… Et si nous étions nombreuses dans ce cas ? Et si le problème était sociétal, systémique ? En chanson et en musique nous abordons la culture du viol, l’éducation, la famille, mais aussi la sexualité et le plaisir féminin.

Cette conférence gesticulée – à la croisée de mon propre vécu et de savoirs plus formels – tente de déconstruire ici un pan du système patriarcal  et de proposer quelques pistes d’émancipation.