Archives par mot-clé : Sexualité

Tu ne seras pas une pédale, mon fils

Une conférence de Ronan PEROT
Visuel ConfG 2.2

Je me présente : j’ai 46 ans, je suis père d’un garçon qui a 18 ans maintenant.

Je suis blanc, français, breton, photographe amateur, fan de musique et de cinéma, amateur de rhum, animateur de métier et je suis homosexuel. Ça, c’est un truc en plus, mais pas LE truc en plus. C’est une chose parmi d’autres et je ne veux plus que ça soit LA chose qui me détermine. Mais ça c’est aujourd’hui, car ça n’a pas toujours été le cas. » Continuer la lecture de Tu ne seras pas une pédale, mon fils

« En avoir ou pas » ou « la culture nataliste face aux enjeux écologiques »

Une conférence de Gwennyn TANGUY

 

Gwennyn s’interroge sur son désir ou non d’avoir un enfant. A travers son parcours personnel, elle questionne notre société pour laquelle la maternité (et plus généralement la parentalité) serait une condition sine qua non au bonheur.

Face aux enjeux écologiques, ne serait-il pas opportun de remettre en question la culture nataliste et de permettre à chacun.e de faire ses choix sans subir de pression ?

La question de l’explosion démographique est également liée au patriarcat, au capitalisme, au néo-colonialisme et à la société de surconsommation.

Il ne s’agit en aucun cas de culpabiliser les parents (de familles nombreuses ou pas) et les non-parents (volontaires ou non) qui, au contraire, sont explicitement considérés avec compassion au cours de la conférence.

Il s’agit de dévoiler et dénoncer le tabou de la surpopulation qui est entretenu et rarement soulevé même par les ONG de protection de l’environnement.

Délivrons nous du mâle !

 Une conférence de Jean HORGUES-DEBAT

On ne nait pas homme on le devient … ou pas !

Cette conférence aborde un sujet sensible et délicat, car il relie l’intime, l’inconscient, nos convictions personnelles aussi bien que la société et la politique….

L’égalité homme femme nous concerne tous (et pas seulement les femmes).  La question que je vais essayer d’aborder, en tant qu’homme, est celle du patriarcat : d’où il vient,  comment il se transmet, hier comme aujourd’hui ?

A partir de ma petite expérience d’homme lambda,  qui tente en plus d’être un allié du féminisme, et  de différentes sources universitaires et militantes,  je propose une grille d’analyse autour du mythe de la virilité qui nous emprisonne depuis des millénaires, les femmes comme la plupart des hommes.  Nous libérer du viriarcat demande de lutter pas seulement contre ses effets néfastes, mais aussi de l’attaquer à la source, pour nous en délivrer individuellement et collectivement. (d’où le titre ! )

Dans Une pensée en mouvement (Odile Jacob, 2009), Françoise Héritier écrivait :« Le point aveugle de l’anthropologie se situe dans le questionnement du statut du masculin… et plus précisément du masculin adulte… la virilité adulte dont on ne parle pas ». Souvent au cours de ces interventions, Françoise Héritier évoquait la nécessité de transformer la vision masculine, c’est-à-dire la vision que les hommes ont de la compréhension et de l’organisation du monde. Au risque d’en heurter beaucoup, elle pensait qu’il ne revenait pas qu’aux femmes de transformer les représentations et les injonctions dont elles étaient les victimes, mais que femmes et hommes devaient ensemble transformer la vision masculine du monde, voire qu’il fallait convaincre les hommes de s’attaquer par eux-mêmes aux représentations dont ils étaient tout à la fois les bénéficiaires et les victimes.

Cela interroge la construction de la masculinité, ou plutôt sa déconstruction pour en inventer de nouvelles… Vaste chantier !

Le poil incarné : pilosité et corps des femmes

Conférence gesticulée réalisée par Estelle BROCHARD

De nos jours, en apparence, le poil est très peu présent sur le corps de la femme. Il peut pourtant prendre une place non négligeable dans son emploi du temps. Certains hommes pensent que, chez la femme, le poil n’existe pas, d’autres qu’il ne doit pas exister.
Depuis la nuit des temps, l’Homme porte ce petit être sur lui. Selon les cultures, on le fait disparaître ou on le vénère. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? Notre rapport au poil est révélateur de questionnements sociétaux plus larges : le rapport à notre corps, le regard d ‘autrui, les pratiques et différences entre les sexes, l ‘influence de nos cultures sur nos habitudes…
Le poil, un prétexte pour de manière décalée, révéler bien plus que ce qu’il n’y parait.

Crédit dessin : Jean Chauvelot