Archives par mot-clé : Émancipation

Déchets et des hommes

Une conférence de Tifen DUCHARNE

Essayez de traverser un vide grenier enceinte et de vous renseigner sur les objets dont vous avez besoin pour accueillir un bébé… et vous basculerez dans le monde incroyable des objets qui nous entourent : pourquoi on les crée, pourquoi on les aime, pourquoi on les jette… D’ici à penser qu’on crée des marchés sans penser à l’utilité des objets, mais juste en mettant en place un système hyper lucratif pour un minimum de gens, en exploitant le travail d’un maximum d’humains et les ressources de la planète…

Des riches qui créent des déchets, des pauvres qui les gèrent, et moi et moi et moi… L’ère de l’être humain est finalement celle des déchets, poubellocène propose Baptiste Monsaingeon. C’est celle aussi de la « ruée vers l’ordure » de Jérémie Cavé, car si les ressources se raréfient à vitesse grand V, les multinationales savent bien que dans les gisements de déchets, il y a de quoi faire encore de l’argent.

Une aventure qui ne laisse pas indemne, moi qui ai créé une recyclerie, je trouve aussi dans la récup de l’intelligence, de la malice, des solutions et hop ! Tout n’est pas perdu !

Vous trouverez dans cette plaquette les infos sur cette conférence gesticulée, n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’en savoir plus !

 

Le formatage culturel m’a tuer

A la reconquête du sens critique

https://cynthibrez.wixsite.com/conf-gesticulee

« On est tous égaux face au partage du sensible! »

(Jacques Rancière)

Entre récupération de l’art et détournement culturel:

une conférence qui parle d’art et de politique, de résistance et de subversion et des multiples formes d’anesthésie sociale

En gros: tu comprends pas pourquoi tu comprends rien à l’art?

On t’explique  le pourquoi du comment, et on te montre le comment et pourquoi « créer c’est résister »

tu verras c’est simple!

*** Continuer la lecture de Le formatage culturel m’a tuer

Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

Une conférence dAurélien VERNET

Comment comprendre le système politique français à travers la loi … de la gravitation ?
Le parallèle astronomique nous ramène aux fondamentaux du fonctionnement de nos institutions et trace un avenir possible de la transition vers une véritable démocratie. Continuer la lecture de Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

« En avoir ou pas » ou « la culture nataliste face aux enjeux écologiques »

Une conférence de Gwennyn TANGUY

 

Gwennyn s’interroge sur son désir ou non d’avoir un enfant. A travers son parcours personnel, elle questionne notre société pour laquelle la maternité (et plus généralement la parentalité) serait une condition sine qua non au bonheur.

Face aux enjeux écologiques, ne serait-il pas opportun de remettre en question la culture nataliste et de permettre à chacun.e de faire ses choix sans subir de pression ?

La question de l’explosion démographique est également liée au patriarcat, au capitalisme, au néo-colonialisme et à la société de surconsommation.

Il ne s’agit en aucun cas de culpabiliser les parents (de familles nombreuses ou pas) et les non-parents (volontaires ou non) qui, au contraire, sont explicitement considérés avec compassion au cours de la conférence.

Il s’agit de dévoiler et dénoncer le tabou de la surpopulation qui est entretenu et rarement soulevé même par les ONG de protection de l’environnement.

Délivrons nous du mâle !

 Une conférence de Jean HORGUES-DEBAT

On ne nait pas homme on le devient … ou pas !

Cette conférence aborde un sujet sensible et délicat, car il relie l’intime, l’inconscient, nos convictions personnelles aussi bien que la société et la politique….

L’égalité homme femme nous concerne tous (et pas seulement les femmes).  La question que je vais essayer d’aborder, en tant qu’homme, est celle du patriarcat : d’où il vient,  comment il se transmet, hier comme aujourd’hui ?

A partir de ma petite expérience d’homme lambda,  qui tente en plus d’être un allié du féminisme, et  de différentes sources universitaires et militantes,  je propose une grille d’analyse autour du mythe de la virilité qui nous emprisonne depuis des millénaires, les femmes comme la plupart des hommes.  Nous libérer du viriarcat demande de lutter pas seulement contre ses effets néfastes, mais aussi de l’attaquer à la source, pour nous en délivrer individuellement et collectivement. (d’où le titre ! )

Dans Une pensée en mouvement (Odile Jacob, 2009), Françoise Héritier écrivait :« Le point aveugle de l’anthropologie se situe dans le questionnement du statut du masculin… et plus précisément du masculin adulte… la virilité adulte dont on ne parle pas ». Souvent au cours de ces interventions, Françoise Héritier évoquait la nécessité de transformer la vision masculine, c’est-à-dire la vision que les hommes ont de la compréhension et de l’organisation du monde. Au risque d’en heurter beaucoup, elle pensait qu’il ne revenait pas qu’aux femmes de transformer les représentations et les injonctions dont elles étaient les victimes, mais que femmes et hommes devaient ensemble transformer la vision masculine du monde, voire qu’il fallait convaincre les hommes de s’attaquer par eux-mêmes aux représentations dont ils étaient tout à la fois les bénéficiaires et les victimes.

Cela interroge la construction de la masculinité, ou plutôt sa déconstruction pour en inventer de nouvelles… Vaste chantier !

J’avais pas vu le coup venir

Une conférence gesticulée de Sophie Assante

CONFERENCE GESTICULEE AUTOUR DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Au fil des émotions et en chansons, faisons un état des lieux  des violences faites aux femmes, notamment les violences conjugales…
Ouvrons nos oreilles et nos yeux face à ces délits trop répandus et pas assez reconnus.

DUREE 1h10

CREATION JUIN 2019

TOUT PUBLIC A PARTIR DE 16 ANS

 

 

 

Mon corps est à moi ! Histoires de naissances…

Une conférence gesticulée de Ludivine Sandrin

Je suis une femme. Je connais un peu mon corps. Je suis mère. Je n’ai pas accouché à l’hôpital. Aujourd’hui mon corps m’appartient, mais cela n’a pas toujours été le cas. Quand mon corps m’a t’il été confisqué ? Comment me le suis-je réapproprier ?

A travers quelques récits de vie, en particulier ceux de mes accouchements, je vous propose un questionnement plus universel : En quoi le corps des femmes et l’accouchement ont-ils une dimension politique ? La réappropriation du corps des femmes par les femmes : un enjeu de société qui nous concerne tous.

Héritage(s) au pays de l’éducation populaire : Que reste-t-il de nos colos?

Une conférence gesticulée de Alice Trolet

Dans cette conférence gesticulée, je vous parle d’Héritage-S : familial, politique, collectif ou imaginaire… des valeurs humanistes de ma mère et de ma grand-mère, de mon contexte personnel aussi, qui m’ont amenée, pas à pas, sur le chemin des colonie de vacances…

Et puis, je vous parle d’Alice… et de mon pays des merveilles à moi : l’éducation populaire !!! C’est en retraversant le conte de Lewis Caroll, que je vous ra-conte ma propre aventure dans ce champ professionnel si particulier qu’est l’animation socioculturelle.

Aussi, je questionne dans cette conférence, l’éducation populaire et son évolution, qui  portent selon moi – pour chacun et chacune d’entre nous – un imaginaire bien particulier : héritage de notre vécu, de nos perceptions et de nos utopies personnelles sans doutes…

Entre histoire, théâtre et politique : Que reste-t-il de nos colos ? après plus de 150 ans d’Histoire républicaine… et libérale !

Parce que mon expérience au sein d’une fédération nationale d’éducation populaire m’a permis de comprendre qu’elle ne se situe pas – ou plus ?! – là où l’on nous dit qu’elle est !…

Je cherche ici, à soulever les lièvres – ou les lapins blancs !!! – qui nous font miroiter des valeurs démocratiques et d’émancipations alors que le rôle de ces associations a profondément changé depuis leurs créations…

Malgré des peurs, des doutes et quelques moments de solitude, je vous livre donc mon analyse sur les pratiques internes d’une structure – une institution – qui  joue sur nos espoirs et utopies pour mieux nous manipuler et nous diviser…

Pour autant, l’éducation populaire reste selon moi un outil d’émancipation incontestable, et c’est à nous de nous le réapproprier et en faire ce que nous souhaitons…

Déconne pas Manu

Conférence gesticulée réalisée par Renaud NAPOLEON

Titre : Déconne pas Manu

Sous-titre : Pourquoi les jeunes sont la caution nécessaire d’un système qui déraille ?

Synopsis : Les jeunes et les hobbits même combat, sous prétexte d’un voyage initiatique on se sert d’eux pour essayer d’administrer une cure de jouvence à un monde immobile et vieillissant. Heureusement ils peuvent trouver les armes pour les retourner contre les saigneurs des agneaux.

Mais encore : En utilisant des personnages et des scènes de l’ouvrage de Tolkien « le seigneur des anneaux » cette conférence  va mettre en évidence la façon dont les adultes en général instrumentalisent les jeunes. En effet, ayant longtemps été la caution jeune d’une fédération populaire, qui par ailleurs prône la participation des enfants et des jeunes, je peux aujourd’hui dire qu’on me faisait croire que j’étais « Aragorn » (le roi des humains) alors que je n’étais et suis toujours qu’un « hobbit » (créature fragile et manipulée). Heureusement mon parcours à mis en lumière quelques armes, quelques méthodes et outils de l’éducation populaire que je compte donner au plus grand nombre.

Le poil incarné : pilosité et corps des femmes

Conférence gesticulée réalisée par Estelle BROCHARD

De nos jours, en apparence, le poil est très peu présent sur le corps de la femme. Il peut pourtant prendre une place non négligeable dans son emploi du temps. Certains hommes pensent que, chez la femme, le poil n’existe pas, d’autres qu’il ne doit pas exister.
Depuis la nuit des temps, l’Homme porte ce petit être sur lui. Selon les cultures, on le fait disparaître ou on le vénère. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? Notre rapport au poil est révélateur de questionnements sociétaux plus larges : le rapport à notre corps, le regard d ‘autrui, les pratiques et différences entre les sexes, l ‘influence de nos cultures sur nos habitudes…
Le poil, un prétexte pour de manière décalée, révéler bien plus que ce qu’il n’y parait.

Crédit dessin : Jean Chauvelot