Archives par mot-clé : Éducation

Déconne pas Manu

Conférence gesticulée réalisée par Renaud NAPOLEON

Titre : Déconne pas Manu

Sous-titre : Pourquoi les jeunes sont la caution nécessaire d’un système qui déraille ?

Synopsis : Les jeunes et les hobbits même combat, sous prétexte d’un voyage initiatique on se sert d’eux pour essayer d’administrer une cure de jouvence à un monde immobile et vieillissant. Heureusement ils peuvent trouver les armes pour les retourner contre les saigneurs des agneaux.

Mais encore : En utilisant des personnages et des scènes de l’ouvrage de Tolkien « le seigneur des anneaux » cette conférence  va mettre en évidence la façon dont les adultes en général instrumentalisent les jeunes. En effet, ayant longtemps été la caution jeune d’une fédération populaire, qui par ailleurs prône la participation des enfants et des jeunes, je peux aujourd’hui dire qu’on me faisait croire que j’étais « Aragorn » (le roi des humains) alors que je n’étais et suis toujours qu’un « hobbit » (créature fragile et manipulée). Heureusement mon parcours à mis en lumière quelques armes, quelques méthodes et outils de l’éducation populaire que je compte donner au plus grand nombre.

« Nos ancêtres les Gaulois…  » – Une histoire de la domination

Conférence gesticulée réalisée par Sylvain BAKRI

Sylvain Bakri, à travers l’histoire de son père venu du Liban et de son accueil par la France, nous invite à nous interroger sur la grande histoire du Roman National, ainsi que son influence sur nos vies et les rapports de domination du passé et du présent. Le tout agrémenté de vrais morceaux de Dalida, d’accent et de taboulé. Liste non-exhaustive.

 

 

Le corps des femmes ou une autre histoire des agrumes

Conférence gesticulée réalisée par Laurence REEB

 

« Mon corps, mon choix », « Ne me libère pas, je m’en charge », « Mon corps m’appartient ». Différents slogans sur l’émancipation des femmes face aux injonctions sociétales portées sur leurs corps, nos corps. Mais qu’en est-il vraiment ? Notre corps nous appartient-il vraiment ? Partons donc de l’enfance pour nous arrêter à différentes étapes de la vie du corps des femmes et comprendre ce qu’il se joue socialement et politiquement. Et concernant les agrumes, vous comprendrez bien assez vite quand vous viendrez.

 

Papa n’aime pas courir après les crabes

Une conférence de Laurent BLIN-SOURDON

Un mari, un père questionne les rapports sociaux de sexe.

C’est paradoxal, mais c’est la naissance de sa fille qui a permis à Laurent Blin-Sourdon de relire son parcours, de prendre conscience de la façon dont il s’était construit homme. Des assignations dont il tentait de se défaire, et de ce dans quoi il continuait à être englué. Des nombreux privilèges dont il abusait encore, également.

Lutter contre les injustices dont est et sera victime sa fille, avant qu’elle soit suffisamment grande pour se battre à son tour – si tel était son choix – commençait par la nécessité de s’interroger sur sa position héritée au sein d’un groupe éminemment dominant, celui des hommes. De commencer à œuvrer, avec ses moyens, pour une société plus respectueuse de l’égalité entre les hommes et les femmes.

DATES 2019

  • Samedi 2 février, à 18h, au bar de la Poste à Guéret, Planning familial de la Creuse (23).
  • Jeudi 7 Mars, à 20h au Pilier Sud de St Michel les portes, Association Béchamelle (38).
  • Vendredi 8 mars, à 20h30, « Les Elles de Noisy », Hall Jean Marais de l’Espace Michel Simon à Noisy-le-Grand (93).
  • Lundi 11 Mars, à 18h30 à Echirolles, Centre de planification du planning familial / La maison de l’égalité Femmes-Hommes / l’Agence pour le Quotidien (38)
  • Samedi 16 mars 2018, à 16h30, MJC Montplaisir, Lyon, dans le cadre du Festival de conférences gesticulées, « tremplin découverte » (69).
  • Lundi 18 mars, à partir de 19h, Maison de l’étudiant Drôme-Ardèche, Valence, dans le cadre de cadre de la semaine nationale de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la LGBT phobie (26).
  • Samedi 13 avril, 18h, Le Barbar bar à Annonay, dans le cadre du Festival  » le festival de la grosse Mite » (07).
  • Mercredi 24 avril, 18h, Salle l’impro, 18h, Gap (05), organisé par Le Café des familles – Grandir ici.
  • Vendredi 10 mai, 14h et 20h, Jouy-le-Moutier (95)
  • Mardi 14 mai, Ville de Valence (26), dans le cadre des « Semaines des familles », Journée professionnelle « La place des pères dans l’accompagnement des familles ».
  • Dimanche 2 juin, Festival DEZ’ART DEZIK, Désaignes, (07).
  • Jeudi 27 juin, Association L’Esquif, Lyon (69)
  • Samedi 9 novembre, 4ème Festival de Conférences gesticulées en Forez, Château du Goutelas (42)
  • Jeudi 14 novembre, Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs, Granville (50)
  • Vendredi 15 novembre, Centre Socioculturel Loire-Divatte, Saint Julien de Concelles (44)
  • Samedi 23 novembre, Grandissons asso,  Cagnes sur mer (06)

DATES 2020

  • Dimanche 12 janvier 2020, 18h , Association L’Esquif, Lyon (69)
  • Samedi 14 mars 2020, MJC Centre Social – Centre Culturel Louis Aragon, Portes les Valence (26)
  • Vendredi  27 mars 2020, St Donat sur l’Herbasse (26)

 

 

Sculpteurs de mondes. L’expérience d’un marcheur colporteur

3600 km à pieds, après mes 70 ans, en France à la rencontre d’alternatives dans tous les domaines : depuis le paysan boulanger et la ferme de permaculture, jusqu’aux fabs labs ou à un lycée public innovant en passant par les monnaies locales complémentaires, la production d’énergie  citoyenne, les espaces de co-travail, un logiciel de dialogue pour tous les acteurs de la vie locale, les éco-quartiers avec habitat participatif, les associations ville en transition et une EPHAD éco responsable…

 

Les questions que je me posais et que je leur posais:

Comment marche votre initiative? Quels sont les moteurs ? Quels sont les freins ?

J’ai appelé cette conférence « Sculpteurs de Mondes: l’expérience d’un marcheur colporteur.

Elle allie témoignage du marcheur,  témoignage du sculpteur (je sculpte sur bois), et réflexions sur notre société et notre avenir. Elle décrit quelques unes des 120 expériences alternatives que j’ai rencontrées et cherche à répondre aux questions précédentes; elle témoigne aussi de la richesse de toutes ces rencontres recherchées ou totalement inopinées.

Ces 3600 km sur 8 mois, m’ont amené à m’interroger sur la notion de ‘communs’ que j’ai croisée dans la quasi totalité des expériences alternatives sur mon chemin et qui ré émerge en ce moment et sur les outils juridiques à notre disposition pour les appréhender et les gérer.

La question clef à se poser dans un débat à l’issue de la conférence pourrait être   : « Sous quelles conditions ces expériences alternatives vont elles rester des expérimentations ou sont elles déjà les prémisses d’un autre monde?  »

Un extrait de la conférence est disponible sur Viméo