Archives par mot-clé : Domination

« En avoir ou pas » ou « la culture nataliste face aux enjeux écologiques »

Une conférence de Gwennyn TANGUY

 

Gwennyn s’interroge sur son désir ou non d’avoir un enfant. A travers son parcours personnel, elle questionne notre société pour laquelle la maternité (et plus généralement la parentalité) serait une condition sine qua non au bonheur.

Face aux enjeux écologiques, ne serait-il pas opportun de remettre en question la culture nataliste et de permettre à chacun.e de faire ses choix sans subir de pression ?

La question de l’explosion démographique est également liée au patriarcat, au capitalisme, au néo-colonialisme et à la société de surconsommation.

Il ne s’agit en aucun cas de culpabiliser les parents (de familles nombreuses ou pas) et les non-parents (volontaires ou non) qui, au contraire, sont explicitement considérés avec compassion au cours de la conférence.

Il s’agit de dévoiler et dénoncer le tabou de la surpopulation qui est entretenu et rarement soulevé même par les ONG de protection de l’environnement.

Délivrons nous du mâle !

 

 Une conférence de Jean HORGUES-DEBAT

On ne nait pas homme on le devient … ou pas !

Cette conférence aborde un sujet sensible et délicat, car il relie l’intime, l’inconscient, nos convictions personnelles aussi bien que la société et la politique….

L’égalité homme femme nous concerne tous (et pas seulement les femmes).  La question que je vais essayer d’aborder, en tant qu’homme, est celle du patriarcat : d’où il vient,  comment il se transmet, hier comme aujourd’hui ?

A partir de ma petite expérience d’homme lambda,  qui tente en plus d’être un allié du féminisme, et  de différentes sources universitaires et militantes,  je propose une grille d’analyse autour du mythe de la virilité qui nous emprisonne depuis des millénaires, les femmes comme la plupart des hommes.  Nous libérer du viriarcat demande de lutter pas seulement contre ses effets néfastes, mais aussi de l’attaquer à la source, pour nous en délivrer individuellement et collectivement. (d’où le titre ! )

Dans Une pensée en mouvement (Odile Jacob, 2009), Françoise Héritier écrivait :« Le point aveugle de l’anthropologie se situe dans le questionnement du statut du masculin… et plus précisément du masculin adulte… la virilité adulte dont on ne parle pas ». Souvent au cours de ces interventions, Françoise Héritier évoquait la nécessité de transformer la vision masculine, c’est-à-dire la vision que les hommes ont de la compréhension et de l’organisation du monde. Au risque d’en heurter beaucoup, elle pensait qu’il ne revenait pas qu’aux femmes de transformer les représentations et les injonctions dont elles étaient les victimes, mais que femmes et hommes devaient ensemble transformer la vision masculine du monde, voire qu’il fallait convaincre les hommes de s’attaquer par eux-mêmes aux représentations dont ils étaient tout à la fois les bénéficiaires et les victimes.

Cela interroge la construction de la masculinité, ou plutôt sa déconstruction pour en inventer de nouvelles… Vaste chantier !

J’avais pas vu le coup venir

Une conférence gesticulée de Sophie Assante

CONFERENCE GESTICULEE AUTOUR DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Au fil des émotions et en chansons, faisons un état des lieux  des violences faites aux femmes, notamment les violences conjugales…
Ouvrons nos oreilles et nos yeux face à ces délits trop répandus et pas assez reconnus.

DUREE 1h10

CREATION JUIN 2019

TOUT PUBLIC A PARTIR DE 16 ANS

 

 

 

On va quand même pas leur donner les clefs de la voiture ! : « participation », démocratie et domination.

Une conférence gesticulée de Claire HOFER

La « participation citoyenne » revisitée

D’où ça vient la « démocratie participative » et à qui ça profite ? Participer à quoi ? Avec quel pouvoir ?

Claire Hofer a oeuvré dans la « participation citoyenne », à sa manière : celle de L’Éducation populaire. D’abord en ne sachant pas qu’elle le faisait, puis en brandissant « l’utilité publique » comme une gousse d’ail face aux dominants-vampires, pour finir par passer dans des trous de souris de plus en plus petits, avant de nous retrouver comme conférencière gesticulante.

Notre service public start-uppé, des « marques de villes » imbéciles, la participation-concertation-mascarade : les puissants font fort pour éviter à tout prix le contrôle citoyen !

Une critique un peu méchante, politique, marrante, douloureuse, incomplète et partageuse de la communication publique, celle qui, normalement, est au service des citoyens, des associations, des services publics et des élus du peuple.

Des pistes et l’espoir qui revient : ahou, ahou, ahou !

« Nos ancêtres les Gaulois…  » – Une histoire de la domination

Conférence gesticulée réalisée par Sylvain


Sylvain, à travers l’histoire de son père venu du Liban et de son accueil par la France, nous invite à nous interroger sur la grande histoire du Roman National, ainsi que son influence sur nos vies et les rapports de domination du passé et du présent. Le tout agrémenté de vrais morceaux de Dalida, d’accent et de taboulé. Liste non-exhaustive.

 

 

Le corps des femmes ou une autre histoire des agrumes

Conférence gesticulée réalisée par Laurence REEB

 

« Mon corps, mon choix », « Ne me libère pas, je m’en charge », « Mon corps m’appartient ». Différents slogans sur l’émancipation des femmes face aux injonctions sociétales portées sur leurs corps, nos corps. Mais qu’en est-il vraiment ? Notre corps nous appartient-il vraiment ? Partons donc de l’enfance pour nous arrêter à différentes étapes de la vie du corps des femmes et comprendre ce qu’il se joue socialement et politiquement. Et concernant les agrumes, vous comprendrez bien assez vite quand vous viendrez.

 

Salauds de pauvres !

Conférence gesticulée réalisée par Cécile

« Durant mon année de CM1 j’ai vécu deux événements marquants : j’ai découvert « Alice aux Pays des Merveilles » et j’ai attrapé des poux…
Aujourd’hui, devenue assistante sociale, je m’interroge sur la stigmatisation de la pauvreté ; de ses tenants et aboutissants au sein de notre système dominé par le modèle capitaliste.
Pour ce faire, je vais de nouveau suivre Alice dans ses aventures.
Prêts à sauter dans le terrier ?

 

 

Papa n’aime pas courir après les crabes

Une conférence de Laurent BLIN-SOURDON

CONFÉRENCE EN COURS DE RETRAIT – DERNIÈRES DATES

Un mari, un père questionne les rapports sociaux de sexe.

C’est paradoxal, mais c’est la naissance de sa fille qui a permis à Laurent Blin-Sourdon de relire son parcours, de prendre conscience de la façon dont il s’était construit homme. Des assignations dont il tentait de se défaire, et de ce dans quoi il continuait à être englué. Des nombreux privilèges dont il abusait encore, également.

Lutter contre les injustices dont est et sera victime sa fille, avant qu’elle soit suffisamment grande pour se battre à son tour – si tel était son choix – commençait par la nécessité de s’interroger sur sa position héritée au sein d’un groupe éminemment dominant, celui des hommes. De commencer à œuvrer, avec ses moyens, pour une société plus respectueuse de l’égalité entre les hommes et les femmes.

DATES 2019

  • Samedi 2 février, à 18h, au bar de la Poste à Guéret, Planning familial de la Creuse (23).
  • Jeudi 7 Mars, à 20h au Pilier Sud de St Michel les portes, Association Béchamelle (38).
  • Vendredi 8 mars, à 20h30, « Les Elles de Noisy », Hall Jean Marais de l’Espace Michel Simon à Noisy-le-Grand (93).
  • Lundi 11 Mars, à 18h30 à Echirolles, Centre de planification du planning familial / La maison de l’égalité Femmes-Hommes / l’Agence pour le Quotidien (38)
  • Samedi 16 mars 2018, à 16h30, MJC Montplaisir, Lyon, dans le cadre du Festival de conférences gesticulées, « tremplin découverte » (69).
  • Lundi 18 mars, à partir de 19h, Maison de l’étudiant Drôme-Ardèche, Valence, dans le cadre de cadre de la semaine nationale de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la LGBT phobie (26).
  • Samedi 13 avril, 18h, Le Barbar bar à Annonay, dans le cadre du Festival  » le festival de la grosse Mite » (07).
  • Mercredi 24 avril, 18h, Salle l’impro, 18h, Gap (05), organisé par Le Café des familles – Grandir ici.
  • Vendredi 10 mai, 14h et 20h, Jouy-le-Moutier (95)
  • Mardi 14 mai, Ville de Valence (26), dans le cadre des « Semaines des familles », Journée professionnelle « La place des pères dans l’accompagnement des familles ».
  • Dimanche 2 juin, Festival DEZ’ART DEZIK, Désaignes, (07).
  • Jeudi 27 juin, Association L’Esquif, Lyon (69)

DERNIÈRES DATES POUR LA CONFÉRENCE, AVANT MISE EN RETRAIT.

  • Samedi 9 novembre, 4ème Festival de Conférences gesticulées en Forez, Château du Goutelas (42)
  • Jeudi 14 novembre, Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs, Granville (50)
  • Vendredi 15 novembre, Centre Socioculturel Loire-Divatte, Saint Julien de Concelles (44)
  • Samedi 23 novembre, Grandissons asso,  Cagnes sur mer (06)

DATES 2020

  • Dimanche 12 janvier 2020, 18h , Association L’Esquif, Lyon (69)
  • Samedi 14 mars 2020, MJC Centre Social – Centre Culturel Louis Aragon, Portes les Valence (26)
  • Vendredi  27 mars 2020, St Donat sur l’Herbasse (26)

DERNIÈRES DATES POUR LA CONFÉRENCE, AVANT MISE EN RETRAIT.

 

 

Au delà de cette limite ton pass n’est plus valable

Conférence gesticulée réalisée par  Thierry GRUDÉ

Au delà de cette limite, ton pass n’est plus valable …

Regards croisés sur les migrations et l’exil

Et si on s’essayait à déconstruire ces rapports de dominations, de peurs qui conduisent à rejeter l’autre, l’étranger, l’exilé, hors de notre vue, hors de nos frontières, en toute inhumanité, parce que, bien sûr, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, n’est-ce pas ?

A travers l’histoire de l’évolution de ma vision du Monde, de ma représentation de l’Autre, la Conférence propose, sur ce sujet des migrations, de déconstruire quelques visions simplistes et ethnocentrées.

Nous réfléchirons ensemble aux éléments de langage et à nos représentations fantasmées,  propices aux discours manipulatoires, à la mise en œuvre, ici et ailleurs, de politiques iniques et inhumaines qui confondent crises migratoires et crises de l’accueil.

Face à cette situation, des individus, des collectifs, des associations s’engagent et agissent …

Au cours de cette conférence seront notamment convoqués : François Héran, Vincent Cespedes, Alice Mesnard, Primo Levi, Edgard Morin, Michel Rocard et quelques Politiques d’hier et d’aujourd’hui.

Avec la participation également de Pierre Desproges, René Dumont, mon prof remplaçant d’Histoire-Géo de 2nde,  mon pote Fanch et mon Père …

Fausse donne ou les chemins du pouvoir.

Conférence gesticulée réalisée par Christian et Jean-Louis COMPAGNON .

Personne ne le sait, mais leur père a failli être Président de la République. Et ça pose la question des accès au pouvoir, et ça nous invite à mesurer notre puissance d’agir ensemble.

Christian et Jean-Louis sont frères. Cinq ans les séparent. Et ce décalage de souvenirs provoque des différences d’appréciation subtiles. Issus d’un milieu très populaire, leur légitimité a été souvent mise à l’épreuve. Ils nous proposent de faire le point sur les violences sociales (symboliques ou non) auxquelles ils ont dû faire face comme leurs camarades de la même classe sociale.

Cette conférence gesticulée est rythmée par la musique que Christian et Jean-Louis pratiquent régulièrement (ils sont tous les deux musiciens) et par le jeu de tarot d’où sortent les dates et les personnages de la conférence.

C’est un parcours dans le temps, depuis les années 60, qui nous renvoie en pleine figure les ravages désastreux du capitalisme servi par l’oligarchie qui s’entretient et se perpétue au fil des gouvernements successifs, de manière éhontée.

Mais c’est aussi une invitation tonique et joyeuse à réagir, à s’emparer de notre condition de citoyen et à investir le quotidien de politique et de collectif. Pour résister, lutter, combattre.