Archives par mot-clé : Démocratie

Le mystère du journalisme jaune

Une conférence de Philippe MERLANT

Sur les traces de Joseph Rouletabille, Philippe Merlant part élucider ce très grand et très curieux mystère : « Pourquoi les médias sont-ils si souvent du côté du manche, du côté du pouvoir, du côté des puissants ? ». Une enquête de l’intérieur, nourrie par quarante ans d’exercice du métier de journaliste. Et une invitation à trouver des pistes pour réconcilier information et démocratie.

Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

Une conférence dAurélien VERNET

Comment comprendre le système politique français à travers la loi … de la gravitation ?
Le parallèle astronomique nous ramène aux fondamentaux du fonctionnement de nos institutions et trace un avenir possible de la transition vers une véritable démocratie. Continuer la lecture de Vers le Sénat et au-delà, la loi de la gravité en politique !

Gare au gorille !

Une conférence de Jean HORGUES-DEBAT

À partir de son expérience associative professionnelle et militante de 40 ans, Jean Horgues-Debat partage quelques réflexions  personnelles sur les difficultés et les ressources de l’action  collective. Continuer la lecture de Gare au gorille !

Travail libéré, démocraties monétaires et autres rêvolutions

Une conférence d’Alexis LECOINTE

D’où ça vient, où ça va ?

Ma première conférence gesticulée, en 2013, le passé, c’était BASICONF : le socle de mes réflexions sur la société au travers des revenus de base. La future conférence gesticulée, pas encore écrite, le futur, ce sera FINICONF : sur la dépatriarcalisation, la fin d’une trilogie. La conf actuelle, le présent, c’est TRANSICONF : la transition entre les réflexions sur monnaie – travail et patriarcat – sexisme.

Continuer la lecture de Travail libéré, démocraties monétaires et autres rêvolutions

Apocalypse, no!

Le regard d’un vilain petit canard sur « l’effondrement »

Une conférence gesticulée de Véronique BARRAUD

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. » disait Krishnamurti. Une inadaptée (paysanne, ex-agronome, ex-céramiste, ex-psychothérapeute et ex-clown…) nous livre sa vision sur ce qui nous arrive… Tout est lié dans notre monde complexe… Et si on renversait complètement notre façon d’imaginer notre société, de l’organiser, d’y vivre ?
Continuer la lecture de Apocalypse, no!

On est là ! Services publics et territoires ruraux, ils nous effaceront pas de la photo…

Une conférence gesticulée de Christophe Bex

Après des décennies de dénonciation du poids de l’État-providence, de promotion de l’économie de marché, de dérégulation et de disparition progressive du secteur public au profit du privé… après cette thérapie choc que sont devenus les gens, les organisations, les territoires….

Enfile tes chaussures pour suivre ce road trip choc en partant de la plus profonde des campagnes en passant par la destruction d’un service public emblématique vers la lumière de la résistance.

On est là ! Services publics et territoires ruraux, ils nous effaceront pas de la photo…
Jojo nous livre son fil de vie, de sa Meuse natale à la Poste à Paris, de la fac à Toulouse au retour dans la Meuse… La vie des invisibles, des petits commerçants, artisans, des paysans, des ouvriers et des services publics qui disparaissent, des territoires ruraux vendus au plus offrant, marchand de canon, marchand de pesticide…
un fil de vie tout en musiques, ambiances, rires, nostalgie et combat !

On va quand même pas leur donner les clefs de la voiture ! : « participation », démocratie et domination.

Une conférence gesticulée de Claire HOFER

La « participation citoyenne » revisitée

D’où ça vient la « démocratie participative » et à qui ça profite ? Participer à quoi ? Avec quel pouvoir ?

Claire Hofer a oeuvré dans la « participation citoyenne », à sa manière : celle de L’Éducation populaire. D’abord en ne sachant pas qu’elle le faisait, puis en brandissant « l’utilité publique » comme une gousse d’ail face aux dominants-vampires, pour finir par passer dans des trous de souris de plus en plus petits, avant de nous retrouver comme conférencière gesticulante.

Notre service public start-uppé, des « marques de villes » imbéciles, la participation-concertation-mascarade : les puissants font fort pour éviter à tout prix le contrôle citoyen !

Une critique un peu méchante, politique, marrante, douloureuse, incomplète et partageuse de la communication publique, celle qui, normalement, est au service des citoyens, des associations, des services publics et des élus du peuple.

Des pistes et l’espoir qui revient : ahou, ahou, ahou !

De la fourche à la fourchette… Non ! L’inverse !!

Pour une sécurité sociale de l’alimentation

Par Mathieu Dalmais

Alors que les désastres écologiques, économiques et sociaux d’une agriculture industrielle ne sont plus à démontrer, les initiatives pour produire, transformer et consommer autrement fleurissent, des plus intéressantes aux plus détestables – mais bien trop souvent réservées à une partie seulement de la population. Les tenants de l’agriculture industrielle argumentent qu’elle est nécessaire pour nourrir les pauvres, et se réjouissent d’une dualisation des modèles agricoles et alimentaires qui ne la remet pas en cause et dont ils espèrent bien tirer profit. L’aide alimentaire, empêchant les plus démunis de mourir de faim, est construite comme un soutien financier et idéologique à l’agriculture industrielle, privant ainsi du droit à l’alimentation – bien différent du droit à être nourri – 5,5 millions de personnes en France. Il devient primordial de penser comment généraliser l’accès de tous et toutes à une alimentation de qualité et choisie, sans quoi toute transformation du monde agricole est impossible, sans quoi toute agriculture paysanne n’a d’avenir que dans la marginalité ou la récupération.

Le choix de ce que l’on mange est primordial pour assurer la dignité de tous et toutes. Le choix n’est pas qu’un mécanisme individuel parmi des produits proposés, quand bien même le critère économique ne serait plus un frein : le véritable choix est de pouvoir choisir ce qu’il y a dans les rayons, quelles sont leurs conditions de production, quels critères économiques, sociaux et environnementaux ils respectent. C’est à dire pouvoir tous et toutes s’exprimer en tant que citoyen·nes sur notre alimentation, et non en tant que consommateurs·trices. A la notion de souveraineté alimentaire – décrite ainsi lors de la déclaration de Nyéleni en 2007 « droit des peuples à une alimentation [suffisante] saine et culturellement appropriée produite avec des méthodes durables, et le droit des peuples de définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires » – on préférera alors celle de démocratie alimentaire, pour insister sur l’importance du processus démocratique dans l’élaboration de la souveraineté pour respecter le droit à l’alimentation de tous et toutes.

Et si l’on exerçait la démocratie alimentaire grâce à une sécurité sociale de l’alimentation ? Au delà du constat, cette conférence permet également de présenter le travail de l’association « Agricultures et Souveraineté Alimentaire » d’Ingénieur Sans Frontière sur le projet de sécurité sociale de l’alimentation. Aidé par différents réseaux et notamment réseau salariat pour la compréhension des mécanismes de la sécurité sociale, déjà-là exceptionnel pour penser la notion de démocratisation d’un secteur économique, ce projet propose d’étendre le principe de cotisation pour couvrir l’accès de tous et toutes à une alimentation de qualité, choisie à la fois individuellement et collectivement par un fonctionnement démocratique. Un hommage à l’un des fondamentaux de l’égalité en France, qui ne demande rien de mieux pour être protégé que d’être étendu à d’autres secteurs !

Finalisée début 2019, cette conférence permet de présenter ces constats et réflexions en suivant le parcours de Mathieu, agronome militant, qui revient avec une seconde conférence gesticulée sur sa rencontre avec le sujet de l’alimentation au sein de la Confédération paysanne et des enjeux à partager avec tous et toutes.

Si vous voulez en savoir plus et suivre le projet, vous pouvez vous inscrire ici à la newsletter !

Déconne pas Manu

Conférence gesticulée réalisée par Renaud NAPOLEON

Titre : Déconne pas Manu

Sous-titre : Pourquoi les jeunes sont la caution nécessaire d’un système qui déraille ?

Synopsis : Les jeunes et les hobbits même combat, sous prétexte d’un voyage initiatique on se sert d’eux pour essayer d’administrer une cure de jouvence à un monde immobile et vieillissant. Heureusement ils peuvent trouver les armes pour les retourner contre les saigneurs des agneaux.

Mais encore : En utilisant des personnages et des scènes de l’ouvrage de Tolkien « le seigneur des anneaux » cette conférence  va mettre en évidence la façon dont les adultes en général instrumentalisent les jeunes. En effet, ayant longtemps été la caution jeune d’une fédération populaire, qui par ailleurs prône la participation des enfants et des jeunes, je peux aujourd’hui dire qu’on me faisait croire que j’étais « Aragorn » (le roi des humains) alors que je n’étais et suis toujours qu’un « hobbit » (créature fragile et manipulée). Heureusement mon parcours à mis en lumière quelques armes, quelques méthodes et outils de l’éducation populaire que je compte donner au plus grand nombre.

Nos ancêtres les Gaulois

Une histoire de la domination

Conférence gesticulée réalisée par Sylvain

Sylvain, à travers l’histoire de son père venu du Liban et de son accueil par la France, nous invite à nous interroger sur la grande histoire du Roman National, ainsi que son influence sur nos vies et les rapports de domination du passé et du présent. Le tout agrémenté de vrais morceaux de Dalida, d’accent et de taboulé. Liste non-exhaustive. Continuer la lecture de Nos ancêtres les Gaulois