Le plan de mon père ou l’histoire d’une ascension sociale ratée… Quoique !

D’échec scolaire en petit job alimentaire, de locataire à propriétaire précaire, je me suis toujours retrouvé à la place du dominé sans jamais vraiment m’en rendre compte, voir pire …en tendant le bâton pour me faire battre.

Pourtant cela n’aurait jamais dû arriver!

Non! Car mon père avait un plan. Une stratégie pour nous faire évoluer dans la société et gravir les échelons un à un.

Etudes, emploi, achat immobilier, sacrifices. Mon père a tout fait pour évoluer. Tout cela dans un but : me faire prendre le relais en profitant du meilleur ascenseur sociale existant : l’école.

Mon père a réalisé son plan et pensait bien me voir réussir…

Alors je suis bien rentré dans l’ascenseur social, mais j’en suis ressorti au même étage avec la mention : échec scolaire. Mon ascension s’est arrêté là.  Mais est ce vraiment de ma faute? un peu sûrement…Quoique! il y a d’autres responsables.

Cela je l’ai compris grâce aux sports de combat. La boxe….et la sociologie, car oui! la sociologie est un sport de combat. Elle m’a permis de comprendre ma condition de dominé et ses mécanismes. Elle m’a même permis de comprendre pourquoi le plan de mon père n’a pas fonctionné.

Alors cette conférence parle de mon père, de moi, de sociologie et de boxe. Mais elle parle surtout d’inégalités, de mécanismes de domination, de catégories de poids, d’habitus, de capitaux, de coupe de France…et d’un certain Pierre Bourdieu.

Conférence gesticulée réalisée par William Laloyer

« Et Toi, T’as fait la Thailande ? »

Conférence gesticulée réalisée par Cécile LAURANS sur le Voyage.

De nos élans romantiques d’arpenter le monde à notre atterrissage dans un petit train touristique, qu’a-t-il bien pu se passer ?

Comment nos rêves de rencontres, de découvertes et d’aventures se sont-ils transformé en circuits guidés à travers des boutiques de souvenirs « made in China » ?

Est il encore possible de voyager ?

A travers musique, images, poésie et textes d’auteurs, je reviens sur mes expériences de voyageuse, d’ethnologue, de musicienne et de touriste malgré moi.

Cette conférence vient questionner la mobilité internationale, devenue norme sociale et l’impact du tourisme de masse.

Bruce Chatwin = « En devenant humain, l’homme a acquis, en même temps que la station debout et la marche à grandes enjambées, une pulsion ou instinct migrateur qui le pousse à marcher sur de longues distances d’une saison à l’autre. Cette pulsion est inséparable de son système nerveux et, lorsqu’elle est réprimée par les conditions de la sédentarité, elle trouve des échappatoires dans la violence, la cupidité, la recherche du statut social ou l’obsession de la nouveauté ; ceci explique pourquoi les sociétés mobiles comme les tsiganes sont égalitaires, affranchies des choses, résistantes aux changements et aussi pourquoi, afin de rétablir l’harmonie de l’état originel, tous les grands maîtres spirituels : Bouddha, Lao Tseu, St François ont placé le pèlerinage au cœur de leur message et demandé à leur disciples littéralement de suivre le chemin. »

1h30 – TOUT PUBLIC A PARTIR DE 12 ANS

Au delà de cette limite ton pass n’est plus valable

Conférence gesticulée réalisée par  Thierry GRUDÉ

Au delà de cette limite, ton pass n’est plus valable …

Regards croisés sur les migrations et l’exil

Et si on s’essayait à déconstruire ces rapports de dominations, de peurs qui conduisent à rejeter l’autre, l’étranger, l’exilé, hors de notre vue, hors de nos frontières, en toute inhumanité, parce que, bien sûr, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, n’est-ce pas ?

A travers l’histoire de l’évolution de ma vision du Monde, de ma représentation de l’Autre, la Conférence propose, sur ce sujet des migrations, de déconstruire quelques visions simplistes et ethnocentrées.

Nous réfléchirons ensemble aux éléments de langage et à nos représentations fantasmées,  propices aux discours manipulatoires, à la mise en œuvre, ici et ailleurs, de politiques iniques et inhumaines qui confondent crises migratoires et crises de l’accueil.

Face à cette situation, des individus, des collectifs, des associations s’engagent et agissent …

Au cours de cette conférence seront notamment convoqués : François Héran, Vincent Cespedes, Alice Mesnard, Primo Levi, Edgard Morin, Michel Rocard et quelques Politiques d’hier et d’aujourd’hui.

Avec la participation également de Pierre Desproges, René Dumont, mon prof remplaçant d’Histoire-Géo de 2nde,  mon pote Fanch et mon Père …

« RESTE JEUNE OU CACHES-TOI » DEUX REGARDS AMBIVALENTS SUR LA VIEILLESSE

Conférence gesticulée réalisée par Marie-Hélène DUPPY

C’est quoi la vieillesse. À quel âge est-on vieux ?
Les « valeurs » prônées par notre société – compétition, productivité, accélération, illimitation, marche en avant, innovation permanente – sont-elles compatibles avec les réalités de la vieillesse et de la mort ?
Et alors, que faut-il faire des vieux ? Leur intimer l’ordre de rester jeune ou les cacher parce-qu’ils nous dérangent ?

 

L’économie pour les moldus

Conférence gesticulée réalisée par Bérenger RITA

Tout part d’un constat : tout le monde sait que l’économie a une influence sur nos vies mais personne n’y comprend rien. Et si ce n’était pas si compliqué que ça ? Et si on pouvait parler d’économie sans s’ennuyer ?

Entre anecdotes, explications concrètes et tours de magie, cette conférence gesticulée vous fera aimer l’économie ou savoir pourquoi vous ne l’appréciez pas.

Faim d’un monde

Conférence gesticulée réalisée par Laurent LEGENDRE

A la croisée des engagements associatifs, syndicaux et politiques, comment réagir quand on se rend compte que la transition vers un monde différent ne se fera pas en douceur, mais passera par un effondrement de civilisation, écologique, commercial ou financier ?

Il reste peu de temps pour se préparer.

Faisons le collectivement.

PROCHAINES REPRÉSENTATIONS :

J’ai joué cette conférence 10 fois entre Juillet 2018 et Septembre 2019. 10 représentations différentes, évolutives, 10 conférences « pâte à modeler ». Pour l’instant, je laisse reposer, je repars dans un combat électif pour les élections locales de mars 2020. Ensuite, on verra.

HISTORIQUE DES REPRÉSENTATIONS :

– Samedi 7 Juillet 2018 à 21h au Théâtre Midi-Minuit à Grenoble

– Vendredi 9 Novembre 2018 à 20h à la Maison de l’Écologie à Lyon

– Jeudi 29 Novembre 2018 à 20h au Théâtre de l’Anagramme à Lyon

– Samedi 1er Décembre 2018 à 20h au Théâtre de l’Anagramme à Lyon

– Vendredi 7 Décembre 2018 à 20h à La Pierre Noire, Bois de Lempre, 15350 Champagnac

– Mercredi 23 Janvier 2019 de 19h à 21h au Palais du Travail à Villeurbanne invité par Débat Citoyen

– Jeudi 14 Février 2019 à 20h à l’INSA de Lyon dans le cadre de la Semaine des Alternatives Durables

– Vendredi 5 Avril 2019 à 19h à Dijon – Mairie de quartier, 6 avenue des Grésilles

– Mercredi 19 Juin 2019 à 19h à Laënnec – Lyon 8ème – Fédérations des centres sociaux du Rhône

– Vendredi 27 Septembre 2019 à 20h à Chamarel – Habitat partagé à Vaulx-en-Velin

Fausse donne ou les chemins du pouvoir.

Conférence gesticulée réalisée par Christian et Jean-Louis COMPAGNON .

Personne ne le sait, mais leur père a failli être Président de la République. Et ça pose la question des accès au pouvoir, et ça nous invite à mesurer notre puissance d’agir ensemble.

Christian et Jean-Louis sont frères. Cinq ans les séparent. Et ce décalage de souvenirs provoque des différences d’appréciation subtiles. Issus d’un milieu très populaire, leur légitimité a été souvent mise à l’épreuve. Ils nous proposent de faire le point sur les violences sociales (symboliques ou non) auxquelles ils ont dû faire face comme leurs camarades de la même classe sociale.

Cette conférence gesticulée est rythmée par la musique que Christian et Jean-Louis pratiquent régulièrement (ils sont tous les deux musiciens) et par le jeu de tarot d’où sortent les dates et les personnages de la conférence.

C’est un parcours dans le temps, depuis les années 60, qui nous renvoie en pleine figure les ravages désastreux du capitalisme servi par l’oligarchie qui s’entretient et se perpétue au fil des gouvernements successifs, de manière éhontée.

Mais c’est aussi une invitation tonique et joyeuse à réagir, à s’emparer de notre condition de citoyen et à investir le quotidien de politique et de collectif. Pour résister, lutter, combattre.

 

Une autre Histoire

L’histoire, c’est son dada ! Jean-Philippe Smadja monte sur ses grands chevaux et se prend pour un chevalier. Sa mission ? Redonner du sens à l’Histoire, cette matière si propice à éveiller l’esprit critique.

En 2015, Jean-Philippe Smadja présentait « La Décroyance », premier volet d’un triptyque de conférences gesticulées traitant du savoir et ses transmissions/manipulations. Avec ce nouvel opus, il s’attaque à l’analyse des mécanismes d’élaboration du programme scolaire d’histoire et de ses enjeux politiques.

L’Histoire à l’école est la seule matière scientifique mise sous tutelle politique. Les enseignants sont mis en tension. D’un côté, des attentes ministérielles très exigeantes, de l’autre les attentes de la société et celles des élèves.

L’étude des manuels récents interpelle. Pourquoi demeurent sous silence les luttes ouvrières, les personnalités féminines ou ethniques ? Que souhaite-t-on lorsque le fait religieux envahit les manuels alors que disparaît l’histoire quotidienne et sociale des humains ? En fouillant ce qu’il appelle les « poubelles » de l’Histoire, Jean-Philippe Smadja se penche sur ces siècles ignorés ou dénigrés. Mais c’est en arpentant ces recoins – et notamment le Moyen Age – que l’on trouve les racines de notre société moderne.

L’ancien doctorant en Histoire des Sciences Religieuses, à la fois auteur et comédien, se consacre aujourd’hui à l’enseignement théâtralisé de l’Histoire. Dans le cadre de classes d’Histoire vivante qu’il anime, il côtoie chaque année des milliers d’élèves et des dizaines de professeurs. Nourri de ces rencontres, il construit ce deuxième volet d’une série de conférences gesticulées sur le contrôle du savoir et « espère ainsi faire sa part de transformation sociale ».

Mourir pour des idées ? Fous rires pour s’engager…

Avec Julien Colmars et Maxime Laisney

Est-ce qu’on naît de gauche ou de droite ? Est-ce qu’on fait des choix par nous mêmes ? Est-ce que les militants sont des êtres humains comme les autres ? De quel bois se chauffent les révolutions ? Est-ce que les citoyens peuvent s’unir pour prendre et exercer collectivement le pouvoir ? Toutes questions auxquelles vous n’aurez pas de réponses… mais on va y bosser ensemble.

Une conférence gesticulée à 3 voix pour imaginer quel genre de fonctionnement de société et quel genre de citoyen-ne-s impliqué-e-s nous pourrions fabriquer, et être… parce que la Révolution, nous, on veut la faire ? Mais comment, comme qui, pourquoi ?

http://www.cooperativecitoyenne.fr/

Burnout .com : le management à contre sens.

Une conférence gesticulée par Arthur

« Prenez une jeune pousse et une bonne dose de « néo-management ». Arrosez d’un bon gros filet de précarité. Évangélisez le tout. Ajoutez quelques doutes, mélangez et laissez mijoter devant un écran 12h par jour. »
Comment je suis passé de la quête de reconnaissance à la quête de sens…Ou pourquoi il ne faut pas passer à coté de son burnout.

Je parle de mon cheminement et de mes doutes dans des grosses boites dans lesquelles j’ai beaucoup subi et parfois orchestré le management « à contre sens ».

J’explique comment le néo-management organise et entretient le changement permanent, le besoin de reconnaissance, les objectifs contradictoires, la lutte des places et autres joyeusetés qui ont des impacts délétères sur la qualité de vie au travail.

Ouvrier du logiciel, je raconte aussi comment on est passé du logiciel au service de l’utilisateur au logiciel au service des hiérarchies… pour le plus grand bonheur des travailleurs et des ayants-droit.

Mon parcours

Avec un master en conception logicielle et un master en management, je pars dans la vie professionnelle avec le nécessaire pour devenir un bon petit soldat du capital.

J’ai travaillé 10 ans en conception logicielle, ballotté au gré des missions et des exigences des clients, j’ai subi et constaté les effets dévastateurs de l’organisation du travail et du néo-management sur les collectifs et les individus.

D’abord écolo, il m’a fallu du temps et un burnout pour envisager que le « colibrisme » ne peut suffire à renverser le rapport de force dont la société a besoin.

Références

Mes sources « froides » sont surtout ces sociologues:

  • Linhart Danièle,
  • De Gauléjac Vincent,
  • Dejours Christophe,
  • Elois Laurent,
  • Didry Claude.

Conférence gesticulée?

Mélange de tranches de vie, de savoirs froids, d’anecdotes et d’analyses personnelles, la conférence gesticulée est un format qui se veut simple, radical et percutant. Elle est (presque) toujours le fruit d’une remise en perspective profonde et d’une urgence à dire.

Véritable outils d’émancipation et d’éducation populaire, elle est aussi une affirmation de notre légitimité à nous ré-approprier la parole publique.

Parfois drôle, souvent émouvante, elle nous invite à partager un regard sur la société et à envisager des solutions collectives.

 

« Nous ne sommes pas du même monde… » nous disent-ils. Mais heureusement…

« Nous ne sommes pas du même monde… »
nous disent-ils.

Mais heureusement…

L’art plastique et la création sont des outils du et de pouvoir …. Pourquoi ?
Pour la spéculation, la violence symbolique ou parce que, quand il et elle deviennent subversif.ve, elle et il sont dangereuse.x…?
Pourquoi devrait-on se les réapproprier?
Et pas juste en allant au musée ou dans une galerie…
Je suis artiste plasticienne, animatrice culturelle et maintenant conférencière gesticulante.
Je crois en l’émancipation par la création et en l’imagination comme outils très puissants pour la révolution afin d’enfin créer des mondes nouveaux.
Bienvenue dans cette conférence gesticulée, où je vous parlerai de mes balbutiements, de mes pérégrinations, et de mes prises de consciences politiques dans le monde merveilleux de l’Ahahahart Contemporain.
Et ça va être Chouette! ( ou Hibou !)

Conférence gesticulées réalisée par Mélanie SALA

Oui, chef ?

Conférence gesticulée réalisée par Nicolas Michel André

Thèmes : Management, domination, déresponsabilisation et contre-pouvoir dans les organisations

Cette conférence retrace en partie mon parcours vers les postes de management et les interrogations qu’elles ont fini par susciter chez moi. Elle invite a discuter ensemble d’alternatives aux modes d’organisations qui ont aujourd’hui cours dans les entreprises, mais aussi les associations et la fonction publique au niveau des relations interpersonnelles, de la culture d’organisation, et du système de production. Continuer la lecture de Oui, chef ?

Harry Potiche. Féminisme et bipolarité à Poudlard

Conférence gesticulée réalisée par Ludivine LALARA

L’histoire de Harry Potter sera le prétexte pour parler de féminisme et de maladie mentale. Le lien sera fait par l’utilisation de l’insulte « folle » et « sorcière » pour décrédibiliser les femmes aux comportements jugés hors norme à travers l’histoire. Continuer la lecture de Harry Potiche. Féminisme et bipolarité à Poudlard