Pauline VARIN

Pauline VARIN - Conférence gesticulée "Éloge du clapet anti-retour"

Thématique(s)

En bref

  • Durée : 1h30
  • Publics : tous publics adultes et accessible aux adolescents
  • Création : 2021

Mots-Clés

3×8, gilets jaunes, intérimaire, Ouvriers, plasturgie, Taylorisme, Usine

Gesticulant.e

  • Localisation : Saint-Malo 35400
  • Formation : L'Ardeur

==> Contacter Pauline

Ouvrière d’usine : des chaînes aux poignets à la chaîne de montage.

L’usine 2021, c’est moins de syndicalisme malgré les dégâts du Taylorisme. Les patrons rêvent d’ouvriers-robots tandis que les ouvriers veulent des patrons humains. Conflit inévitable ! Suivez la P’tite Prolo en Salopette pour une immersion entre les quatre murs de tôle d’une boîte de plasturgie, un univers parfois clos pour les classes sociales aisées n’exerçant pas dans l’industrie. Peu diplômée, je m’amuse de la bourgeoisie quand elle se montre pédante.
Agents de production sur les machines, nos vies ne valent rien face aux actionnaires qui rachètent les entreprises qui nous exploitent. Nous sommes exécutants, dépouillés de notre capacité à penser qu’on nous présente comme inutile, « pas notre rôle ». Secteur agroalimentaire, automobile, cosmétique-pharma : ouvrière intérimaire en horaires 3×8, j’ai fabriqué les objets qui servent votre quotidien pendant que vous dormiez.
Certains des miens sont devenus Gilets Jaunes, les autres restent invisibles. C’est à travers l’écriture que j’ai choisi d’aborder la politique. N’ayant pas ma langue dans la poche, j’ai concilié ma plume à une conférence gesticulée.

Le/La gesticulant.e

Gamine rebelle, je refusais l'autorité lorsqu'elle me paraissait absurde. La politique dans ma vie, ce fût d'abord le rap français dès l'adolescence, sans lequel je n'aurai pas tenté l'écriture à 13 ans. Mon humoriste préféré, c'était Raymond Devos. J'aimais les mots. Depuis j'ai fais du chemin, d'ateliers d'écritures en concours de nouvelles. Un BEP Maintenance Industrielle en poche, dès 18 ans je me retrouve le cul vissé derrière une machine à la cadence infernale en usine. Je me fais alors la promesse : Refus systématique de signer un CDI ! Ma liberté ne s'achète pas sous couvert de sécurité de l'emploi. J'ai exercé plus de 10 années en intérim, sans précarité financière grâce aux horaires de nuits et divers primes, mais à quel prix pour ma santé mentale et physique ? Ma curiosité et mon ouverture au monde m'ont sauvée. L'évasion à la pêche, le djembé et le cinéma, les ami(e)s et puis les femmes, l'amour ! Je viens vous narrer aujourd'hui, pourquoi j'ai raccroché l'usine le 1er mai. Fête du travail...

Contacter Pauline VARIN

Remplissez ce formulaire, puis cliquez sur ENVOYER