AIZAC Alexandrine

Conférence : Territoire méritoire, ou comment perdre la mémoire

Titulaire d’un DUT carrières sociales (Tours, 1999) et d’un DEFA (Grenoble, 2005), Alexandrine est aujourd’hui intermittente du spectacle.

Chanteuse, guitariste, auteur compositeur interprète autodidacte, elle allie chansons et théâtre dans des spectacles originaux, drôles et poignants à la fois, en solo ou en groupe. Son grain de voix envoutant et chaleureux sait faire passer une grande énergie sur scène.

Alexandrine aborde des thèmes divers, mais toujours parsemés de rêves, d’ironie et de lyrisme. C’est donc tout naturellement qu’elle est arrivée à la conférence gesticulée : mélange parfait entre spectacle et éducation populaire.

 

AUGÉ Julian

Conférence : Je sais plus où j’habite !  ou comment j’ai arrêté de vouloir être propriétaire de ma maison.
Dans ma jeunesse, j’adorais visiter des appartements. Une vraie addiction. Je traînais des heures dans les halls d’immeubles – avec plein d’autres candidats – jusqu’à ce que le proprio nous dise, « C’est pris ». Du coup on partait et sans se filer rencard … on se retrouvait dans un autre hall d’immeuble !

Cet El Dorado de la visite d’appartements, je l’avais un peu enfoui, et mes appétits de transformation sociale je les avais reportés sur des trucs classiques,  type me syndiquer à la CGT, ou militer au Parti de Gauche … Jusqu’à ce que je me rende compte que tout ça était peut-être un peu lié, et qu’il fallait peut-être remettre tout ça dans un même récit. Continuer la lecture de AUGÉ Julian

BASTIDAS Serge

Conférence : Être végane, un choix politique

Ancien élève des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles, je me suis interrogé sur les questions liées à l’environnement, à l’alimentation et aux animaux, avant de me lancer dans l’aventure végétarienne puis végétalienne. Aujourd’hui végane, je combats l’exploitation animale avec divers outils, et ma conférence gesticulée en est un. Elle vise à sensibiliser le public à nos liens profonds et intimes avec les animaux, et aux contradictions flagrantes de nos comportements alimentaires, le tout sans culpabilisation, en offrant aux spectateurs des idées et des réflexions sur ce sujet trop souvent plein d’évidences.

À présent je mène des actions au sein du collectif Histoires populaires, http://histoires-populaires.org/, un regroupement de conférenciers gesticulants très dynamique.

BOULLIOL Martial

Conférence : L’Idéologie publicitaire

« Qui mieux que Renault peut réparer votre Renault » nous dit cette publicité pour une célèbre marque de voiture…

Qui mieux qu’un publicitaire, ayant travaillé pendant plus de 30 ans dans les milieux du marketing, peut vous prouver que la publicité est une arme de destruction massive au service du capitalisme ?

Tour à tour conseil de Michel Edouard Leclerc, Directeur de la communication de Monoprix, Vice Président de l’agence Kenya, Président de l’agence Carré de Ciel,  j’ai eu la chance de pouvoir observer de l’intérieur et pendant toutes ces années l’articulation et la mise en place du système de domination probablement le plus efficace que le capitalisme ait jamais inventé.  J’ai décidé aujourd’hui de témoigner. Mais pas seulement. J’ai également décidé de lutter contre et de mettre cette connaissance  et cette motivation au service des mouvements alternatifs. Pas seulement contre la publicité mais également contre ses commanditaires.

Cette lutte, j’entends la mener au travers de cette nouvelle conférence gesticulée :  » Une autre histoire de la publicité », préparée avec Thierry Rouquet et Franck Lepage de l’Ardeur.  Elle sera accompagnée d’un livre éponyme, ainsi que de multiples actions que nous allons mener avec notre collectif Histoires Populaires (www.histoires-populaires.org) composé d’autres conférenciers gesticulants.

Me contacter :  bouilliol@gmail.com – 06 24 61 56 62 – www.histoires-populaires.org

BRÉSOLIN Cynthia

Conférence : « Le formatage culturel m’a tuer » – a la reconquête du sens critique

https://cynthibrez.wixsite.com/conf-gesticulee

Entre récupération de l’art et détournement culturel:

une conférence qui parle d’art et de politique, de résistance et de subversion et des multiples formes d’anesthésie sociale

Après une formation de plasticienne, je me suis orientée vers la théorie de l’art jusqu’au doctorat où j’ai tenté de déterminer ce qu’était, de façon transdisciplinaire, une œuvre d’art subversive aujourd’hui. J’ai obtenu ma thèse « l’accident esthétique » en 2010 avant de voir ma qualification de maître de conférence refusée par trois fois par le Centre National des Universités.

Après avoir pratiqué la recherche et été chargée de cours à l’université, j’ai sciemment choisie de quitter l’institution pour me réorienter, m’auto-formant à la critique d’arts vivants et arts de la scène.
Curieuse, constamment en quête d’inconnu, provoquant le risque, les lieux, moments d’impertinences, je traverse et éprouve les nouvelles formes et pratiques artistiques transdisciplinaires (comédienne, chant, performance, musicienne).
Façonnant et forgeant mes expérimentations par, avec et pour l’humain, c’est ainsi que j’ai donc naturellement atterri et plongé dans l’éducation populaire en montant une conférence gesticulée.

Aujourd’hui à la question « alors, tu fais dans la vie? »
poursuivant mes aspirations et inspirations, je réponds volontiers: « Je bidouille dans l’art »
Bidouilliste de l’art donc, certes, mais en gesticulationS.

Réseau des conférencier.e.s gesticulant.e.s francophones